email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2008 Suède

Film i Väst renforce ses liens internationaux

par 

Hier, lors de la quatrième rencontre presse organisée par Film i Väst à Cannes, ce leader suédois de la production a présenté 28 titres coproduits en 2008, dont douze coproductions minoritaires.

On peut citer parmi celles-là le film espagnol Neon Flesh, avec Victoria Abril, produit par Morena Film, Newsmakers, première coproduction avec la Russie réalisée par le Suédois Anders Banke (Frostbite [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), et un remake du film d'action de Johnny To Breaking News, produit et écrit par Sam Klebanov.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Les autres coproductions suédoises minoritaires sont : le film hongrois primé The Investigator d'Attila Gigor, le titre russe Dau d'Ilya Khrzhanovsky; le film norvégien Pax d'Annette Sjursen, le titre finnois Blackouts de Saara Saarela, le film irlandais Alarm de Gerard Stembridge et cinq films danois produits par Zentropa, dont Antichrist de Lars von Trier et Little Soldier d'Annette K. Olesen.

"Nous voulons faire de Film i Väst le centre des services de post-production en Scandinavie, a affirmé Peter Aalbæk Jensen, co-fondateur de Zentropa. Nous avons également créé une filiale suédoise pour la production basée aux studios Trollhättan, Trollhättan AB, dans le cadre de notre décision de créer un mini-studio européen dans les pays du Nord de l'Europe, et nous avons des branches en Allemagne, aux Pays-Bas, en France et au Royaume-Uni".

Parmi les titres suédois importants, on peut citer Mammoth de Lukas Moodysson (dont un premier extrait a été montré hier dans le cadre d'une projection privée), le film d'animation Metropia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Tarik Saleh et le nouveau projet de Jens Jonsson, Samurai Summer, dont le tournage commencera cet été.

"Notre catalogue est 50% suédois, 50% non-suédois, a dit Tomas Eskilsson, directeur général de Film i Väst, à Cineuropa. Pour 2008, nos deux objectifs principaux sont de développer nos services pour l'animation et de renforcer notre système d'évaluation. Nous voulons réfléchir sur notre capacité de faire des films qui atteignent un public plus large et sur le plan national, et sur le plan international".

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy