email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2008 Un Certain Regard / Suède

Petites erreurs et lourdes conséquences dans Involuntary

par 

Petites erreurs et lourdes conséquences dans Involuntary

Suivant les traces de son modèle Roy Andersson, Ruben is Östlund représente cette année la Suède dans la section Un Certain Regard de Cannes avec son deuxième film, Involuntary [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Erik Hemmendorff
interview : Ruben Östlund
fiche film
]
, projeté hier. C'est une comédie dramatique où cinq histoires séparées illustrent une même idée centrale.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Pourquoi un individu se comporte-t-il d'une manière particulière au sein d'un groupe (faisant fi du bien et du mal, de sa dignité, de son sens commun) et dans quelle mesure son comportement est-il affecté ? Ce thème central est traité à travers cinq portraits représentant plusieurs âges et plusieurs classes de la société suédoise contemporaine : des adolescentes de la génération alcool et YouTube, des amis trentenaires profitant de leur liberté sexuelle pendant un week-end, une enseignante qui s'élève contre l'attitude de ses collègues, un vieil homme blessé par accident pendant son anniversaire qui s'efforce de faire bonne figure et une actrice dans le bus qui laisse quelqu'un d'autre se faire accuser de quelque chose qu'elle a commis.

On se laisse happer par chaque situation, mais les récits tournent souvent court à peine le malaise s'installe, ce qui crée chez le spectateur un sentiment de frustration. Östlund film parfois en plans fixes (comme dans son précédent film, The Guitar Mongoloid), mais il ajoute des angles bizarres, souvent amusants, comme dans la scène d'ouverture, où la caméra filme une conversation en cadrant les pieds des protagonistes.

Involuntary a été produit par Plattform Produktion (société co-fondée par le réalisateur et Erik Hemmendorff, qu'il a connu à l'école de cinéma), en coproduction avec Film i Väst et le diffuseur suédois SVT et avec le soutien de l'Institut suédois pour le cinéma et de Nordisk Film & TV Fond.

Les ventes internationales sont assurées par The Coproduction Office.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy