email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SORTIES France

JCVD : Jean-Claude Van Damme dans le miroir de la réalité

par 

Problèmes fiscaux, bataille juridique pour la garde de son fils et carrière d’acteur à la baisse aux Etats-Unis : Jean-Claude Van Damme rentre dans son pays natal, la Belgique, pour chercher le calme. Tel est le point de départ du scénario imaginé par Mabrouk El Mechri et Frédéric Bénudis pour JCVD, une comédie réalisée par le premier nommé et propulsée aujourd’hui en salles par son producteur Gaumont sur 365 copies. Initié par Bankable Films, le long métrage qui a bénéficié d’une coproduction des Belges d’Artémis et des Luxembourgeois de Samsa Film explore la réalité de la vie d’une vedette comme Jean-Claude Van Damme, un homme avec ses peurs, ses contradictions et ses espoirs, qui va se retrouver au cœur d’un braquage. Mais que fait un héros de cinéma face à un pistolet qui ne tire pas à blanc ? Une étrange exploration aux lisières de la fiction et du documentaire qui marque le second long métrage de Mabrouk El Mechri après Virgil et avant The Midwife Crisis dont le tournage réunira Vanessa Paradis et Michael Madsen à l’automne à New York.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Deux autres comédies françaises qui sont des premiers longs disposent aussi de belles combinaisons de copies. 48 heures par jour [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Catherine Castel avec Aure Atika, Antoine de Caunes, Victoria Abril et Catherine Jacob (production La Mouche du Coche, 6 M€ de budget incluant une coproduction de TF1) est lancé par Pyramide sur 197 écrans, alors qu’Affaire de famille [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Claus Drexel avec Miou-Miou, André Dussolier, Eric Caravaca et Hande Kodja (Animakids Productions - 2,65 M€ de budget dont une coproduction de France 3 Cinéma) est distribué sur 267 copies par La Fabrique de Films.

A signaler également ce mercredi le long métrage islandais Children [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Ragnar Bragason (candidat de son pays pour l’Oscar 2007 du meilleur film étranger), la coproduction franco-autrichienne-nigériane Ezra de Newton I. Aduaka (présenté l’an dernier à la Semaine de la Critique cannoise) et une version restaurée du premier film du Suédois Roy Andersson, A swedish love story.

A noter du côté du box-office dominé par Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal (distribution Paramount) et Sex and the City, le film (Metropolitan), la bonne tenue de plusieurs films français : Un conte de Noël [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Arnaud Desplechin (Bac Films – lire le compte-rendu) qui cumule 250 000 entrées en onze jours d’exploitation, Deux jours à tuer de Jean Becker (StudioCanal - 475 000 spectateurs en quatre semaines), l’insubmersible Bienvenue chez les Ch'tis [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Dany Boon (Pathé Distribution – 20,13 millions d’entrées cumulées) et Cash [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Eric Besnard (TFM Distribution - 1 million d’aficionados après cinq semaines à l’affiche).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.