email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Belgique

Fermat's Room tient Bruxelles en haleine

par 

Les nouveaux talents espagnols étaient à l'honneur hier soir au Festival de Bruxelles (28 juin-7 juillet), dont le programme se concentre sur des premiers et deuxièmes films produits en Europe.

Les réalisateurs Luis Piedrahita et Rodrigo Sopeña sont venus au Centre Flagey Centre pour présenter Fermat's Room [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, également sélectionné dans la section Europe Now! du prochain Festival de Karlovy Vary (lire l'interview).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Ce film à suspense réalisé avec un petit budget mais beaucoup d'ambition raconte l'histoire de quatre mathématiciens coincés dans une pièce dont les murs se rapprochent qui cherchent désespérément à résoudre des énigmes pour éviter d'être écrasés. Alors que la tension montre, les quatre génies doivent résoudre un problème bien plus grave : qui donc essaie de les tuer et quel est le lien entre eux ?

Les deux réalisateurs exploitent à plein l'ambiance claustrophobe du film en la mâtinant d'un peu d'humour pour laisser au public le temps de respirer – et peut-être aussi pour ne pas décevoir les fans de la carrière de Piedrahita en tant que comique. Fermat's Room, intense et divertissant, s'ajoute à la liste des films d'horreur ou/et de suspense très intéressants qui ont été réalisés en Espagne dernièrement.

Comme l'a souligné Sopeño lors de la présentation du film, un producteur incapable de faire un film avec quatre personnages seulement et une pièce ne mérite pas le nom de producteur. Le challenge, apparemment facile, a été accepté par la société installée à Barcelone Notro Films, qui en a aussi assuré la distribution en Espagne fin 2007, sortie saluée par la critique.

Le deuxième film espagnol de la soirée était Road Spain [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, premier film de Jordi Vidal, lui aussi produit par une société catalane, Iris Star. Marc Rodríguez y joue un architecte qui décide de quitter d'un coup sa femme et son travail pour parcourir l'Espagne en voiture. En fuyant son passé, il rencontre une galerie de personnages étranges qui ne le laissent cependant pas plus avancé sur ce qu'il doit faire de sa vie.

Les moments les plus intimes du film, quand le héros dévoile son âme, sont les plus intéressants, mais le public se sent la plupart du temps tout aussi perdu que le personnage de Rodríguez.

Parmi les autres films espagnols au programme à Bruxelles, on peut citer The Best of Me [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Roser Aguilar, l'étonnant thriller La Nuit des tournesols [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alina Sigaro
interview : Belén Bernuy
interview : Jorge Sánchez-Cabezudo
fiche film
]
de Jorge Sánchez-Cabezudo (voir le Focus) et Bird Song, deuxième long métrage d'Albert Serra (lire l'info) qui retrace en noir et blanc le parcours des trois rois mages vers l'enfant Jésus.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy