email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

INSTITUTIONS Lettonie

Un gros coup de pouce européen à la Lettonie

par 

Jeudi dernier, la Commission européenne a approuvé un plan cinéma d'une valeur de 43M € pour aider la Lettonie à pallier les mauvaises conditions de projection des films locaux et européens, notamment dans les zones rurales.

Ce plan, soumis aux règles du traité CE relatives aux aides d'État, se poursuivra jusqu'à fin 2013. Il couvre toutes les mesures de soutien au cinéma lettones, y compris le développement, la production et la distribution de films lettons et européens, notamment dans les campagnes. Les autorités locales mettront en vigueur toutes les éventuelles modifications nécessaires après l'expiration de de la communication sur le cinéma.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Neelie Kroes, commissaire européenne chargée de la concurrence, a commenté : "J'accueille avec joie l'étroite coopération du Centre national de la cinématographie et du Département de contrôle des aides d'État lettons. Elle a permis à la Commission de mesurer à quel point la situation du cinéma letton était difficile et d'approuver ce plan dans de brefs délais".

La Lettonie, qui est le deuxième pays balte le plus important après la Lituanie, avec 2,3 millions d'habitants, souffre néanmoins d'un sérieux manque de salles de cinéma. Il n'y a en effet dans le pays que 14 cinémas à plein temps (pour la plupart situés à Riga, la capitale), soit 46 écrans.

En 2007, 151 films sont sortis dans les salles lettones, dont six productions locales, 28 titres européens, 94 films américains et 23 titres produits ailleurs. Le plus gros succès de l'année a été obtenu par le film letton Defenders of Riga, avec 136 835 entrées. La comédie britannique Les Vacances de Mr Bean [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
s'est placée au cinquième rang, avec 66 232 spectateurs.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy