email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION Belgique

Retour aux sources pour Micha Wald

par 

Retour aux sources pour Micha Wald

Il y a un an exactement sortait sur les écrans belges le premier long métrage de Micha Wald, Voleurs de Chevaux [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
. Projet atypique, ce film d’époque et d’aventure représentait une véritable rupture dans sa brève mais célébrée filmographie du réalisateur. C’est donc un retour aux sources qu’il opère avec Simon Konianski, dont le tournage vient de débuter à Bruxelles. Retour au personnage fétiche du court métrage Alice et moi, Simon, jeune père et vieux fils, qui part à la recherche de ses origines. Retour aussi au dispositif testé et approuvé du road-movie : alors que Simon se rendait " sagement " à la mer dans le court métrage, il s’embarquera dans le long (de même que l’équipe de tournage !) dans une épopée le menant jusqu’en Ukraine, sur les traces de son paternel récemment décédé. Retour enfin aux thématiques développées dans Alice et moi, le judaïsme, les conflits générationnels, la vengeance, et au cœur du film, les relations père/fils.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Si Jonathan Zaccaï remplace Vincent Lecuyer dans le rôle de Simon, on ne change pas une équipe qui gagne : comme dans les films précédents de Micha Wald, Jean-Paul De Zaeytijd éclaire, André Fonsny décore, et Susana Rossberg monte. Côté production, c’est bien sûr Versus qui produit, notamment avec Richard Lalonde et Forum Films (Canada) ; autre compagnon de route, Films Distribution assurera les ventes internationales. On notera donc la participation du " nouveau venu " Haut et Court, qui distribue en France les deux derniers opus « cannois » de Versus, Eldorado [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et Elève Libre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jacques-Henri Bronckart
interview : Joachim Lafosse
fiche film
]
, et qui coproduit donc Simon Konianski. Le film a reçu le soutien du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Communauté française de Belgique, de Wallimage, de la SODEC, de Telefilm Canada, du Tax Shelter et d’Eurimages, pour un budget estimé à 3 millions d’euros. Le tournage quittera la Belgique début septembre, pour déambuler entre Pologne et Ukraine, et s’achever le 20 octobre prochain.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy