email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

VENISE 2008 Marché

10 candidats aux Lion d’Or pour les vendeurs français

par 

10 candidats aux Lion d’Or pour les vendeurs français

Carton plein pour les sociétés françaises de ventes internationales qui comptent sur leurs line-up la bagatelle de 10 titres sur les 21 longs métrage en lice pour le Lion d’Or de 65e édition de la Mostra de Venise (du 27 août au 6 septembre). Une présence massive confirmant le rayonnement des structures hexagonales qui négocient pour des films produits dans le monde entier.

Celluloid Dreams vend ainsi trois candidats à la consécration sur le Lido : Birdwatchers [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l’Italien Marco Bechis, Akires to Kame du Japonais Takeshi Kitano et Plastic City de Yu Likwai (coproduction associant Brésil, Hong Kong, Japon).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Toujours présent aux grands rendez-vous, Wild Bunch n’est pas en reste avec The Wrestler de l’Américain Darren Arafnofsky et Gake no ue no ponyo du maître japonais de l’animation Hayao Miyazaki.

La société Elle Driver, fondée au printemps dernier par Eva Diederix (ancienne responsable des ventes chez UGC) et Adeline Fontan Tessaur (ex de TF1 International) effectue pou sa part une jolie percée en s’occupant des ventes dans le monde de Bumazhny Soldat du Russe Alexey German Jr et pour l’Europe du film d’animation japonais The Sky Crawlers de Mamoru Oshii et Ryu Kase.

Enfin, les sociétés françaises pilotent évidemment les négociations pour les productions nationales en compétition à Venise avec Films Distribution pour L’Autre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du duo Patrick Mario Bernard - Pierre Trividic (article), UGC International pour Inju, la bête dans l’ombre [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Barbet Schroeder, et Alfama Films Production qui n’a laissé à personne le soin de s’occuper de sa production déléguée Nuit de chien [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l’Allemand Werner Schroeter.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy