email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France

Denis Dercourt tourne Loin des balles

par 

Denis Dercourt tourne Loin des balles

Coup d’envoi lundi 22 septembre en région parisienne du tournage du 4e long métrage de Denis Dercourt, Loin des balles, un film en immersion dans l’univers étonnant de la reconstitution des grandes batailles historiques. Et après le binôme féminin de La Tourneuse de pages [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Denis Dercourt
interview : Michel Saint-Jean
fiche film
]
, révélé en 2006 à Cannes et auteur d’un excellent parcours dans les salles de l’Hexagone (735 000 entrées) et à l’international, le cinéaste se tourne cette fois vers un duo masculin interprété par le Belge Jérémie Rénier (actuellement à l’affiche dans Le Silence de Lorna [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Arta Dobroshi
interview : Arta Dobroshi
interview : Jean-Pierre et Luc Darde…
interview : Olivier Bronckart
fiche film
]
) et le Français Vincent Perez (Ceux qui m'aiment prendront le train).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Cosigné par le cinéaste avec Jacques Sotty (déjà partenaire de l’écriture de La Tourneuse de pages), le scénario de Loin des balles explorera la relation entre deux frères. A la demande insistante de sa mère atteinte d'un cancer, un professeur de piano (Vincent Perez) tente de sortir son cadet (Jérémie Rénier) de son étrange addiction pour les batailles historiques, tout particulièrement napoléoniennes. L’aîné, une sorte de fils modèle, va découvrir cette passion mystérieuse pour laquelle Denis Dercourt a fait appel à des associations de spécialistes en reconstitution (en particulier de Boulogne-sur-Mer). A noter également que la direction de la photographie sera assurée par Rémy Chevrin (Les chansons d’amour [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
).

Produit comme La Tourneuse de pages par Michel Saint-Jean pour Diaphana Films, Loin des balles bénéficie d’un budget d’environ 5,5 M€ incluant notamment une coproduction de France 3 Cinéma et 480 000 euros d’avance sur recettes du Centre National de la Cinématographie (CNC). Le tournage durera neuf semaines jusqu’en novembre pour une sortie en salles pilotée par Diaphana au second semestre 2009. Les ventes internationales ont été confiées à Films Distribution.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy