email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SORTIES France

Le bal des actrices : de l’autre côté du miroir du 7ème art

par 

Le bal des actrices : de l’autre côté du miroir du 7ème art

"Une actrice est une femme à son extrême, elle est un peu plus folle que les autres, elle a un peu plus besoin d’amour. Elle devient actrice parce que c’est le meilleur moyen d’apaiser un manque affectif". Voilà comment Maïwenn explique pourquoi elle a choisi de disséquer les facettes cachées des comédiennes dans son second long métrage Le bal des actrices [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, lancé ce mercredi par SND sur 115 copies dans les salles de l’Hexagone.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Adoptant le même procédé de faux documentaire qui l’avait fait remarquer avec son premier long Pardonnez-moi [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(deux nominations aux César 2007), la cinéaste séduit une nouvelle fois la critique avec une comédie acide où se mêlent le vrai et le faux. Une liberté de ton favorisée par un casting de haut vol incluant Maïwenn, Jeanne Balibar, Julie Depardieu, Romane Bohringer, Mélanie Doutey, Marina Foïs, Charlotte Rampling, Estelle Lefébure, Linh Dan Pham, Muriel Robin, Karin Viard et Karole Rocher sans oublier Joey Starr et Nicolas Briançon.

Le scénario retrace les mésaventures d’une réalisatrice voulant faire un documentaire sur les actrices : les populaires, les inconnues, les intellos, les comiques, les oubliées, les botoxées ... Filmant tout avec ou sans leur accord, la cinéaste va se prendre au jeu et se laisser dévorer par ces femmes aussi fragiles que manipulatrices. Produit par Les Films du Kiosque, Le bal des actrices a été coproduit par France 2 Cinéma et SND (également vendeur international du film) et préacheté par Canal + et Ciné Cinéma.

Parmi les huit productions et coproductions hexagonales de sortie cette semaine, la critique soutient également Espion(s) de Nicolas Saada. Premier long métrage d’un ancien critique des Cahiers du Cinéma, ce film d’inspiration hitchcockienne interprété par Guillaume Canet, Géraldine Pailhas et le Britannique Stephen Rea est propulsé par Mars Distribution sur 216 copies.

Les autres nouveautés françaises de la semaine sont la comédie King Guillaume de Pierre-François Martin-Laval (distribution Walt Disney - 332 copies), Les Violette de Benoît Cohen (Pyramide – 5 copies), Lino de Jean-Louis Milesi (distribution Zelig Films) et A l'Est de moi de Bojena Horackova (Bac Films - 5 copies). A signaler aussi une très bonne presse pour la production majoritaire autrichienne Pour un instant, la liberté d'Arash T. Riahi, distribué par son coproducteur Les Films du Losange sur 26 copies. L’affiche est complétée par Los Bastardos [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du Mexicain Amat Escalante lancé sur 30 copies par son coproducteur Le Pacte et le documentaire britannique Joy division de Grant Gee (Pretty Pictures - 10 copies), sans oublier Che, 2e partie : Guérilla [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Steven Soderbergh, un film financé grâce aux Français de Wild Bunch et aux Espagnols de Telecinco (distribution Warner).

Du côté du box-office le tandem Dany Boon – Sophie Marceau a permis à De l'autre côté du lit [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
dePascale Pouzadoux d’atteindre 1,2 millions d’entrées en trois semaines alors que Slumdog Millionaire [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Danny Boyle
fiche film
]
a réalisé un excellent démarrage à 373 000 entrées en 11 jours.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.