email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FILMS Italie

Fortapàsc, le journalisme dans la boue camorriste de Naples

par 

“Giancarlo Siani était comme l'eau pure qui, du quartier chic de Vomero, descendait jusqu'à la ville camorriste de Torre Annunziata, où beaucoup tentaient de la transformer en boue. Ils n'y sont pas parvenus et c'est pour cela qu'ils l'ont tué". C'est dans ces termes que Marco Risi décrit le héros de Fortapàsc [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, chroniqueur pour le quotidien napolitain "Il Mattino" assassiné par la Camorra pour avoir dénoncé les connivences entre bas-fonds et institutions.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Le film, bien accueilli lors de son avant-première au théâtre San Carlo de Naples lundi dernier, est une oeuvre biographique produite par Bi Bi Film, Rai Cinema et Minerva Pictures qui aspire s'inscrire parmi les grands films engagés, les oeuvres de protestation à la Francesco Rosi (dont le film Le mani sulla città est explicitement cité), mais malgré la puissance du récit et des réflexions sur le journalisme qui y sont exprimées, malgré la gravité du thème et l'interprétation mimétique de Libero De Rienzo, Fortapàsc manque de force expressive. Rien à voir avec le regard cru affectant particulièrement le spectateur de Gomorra [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Domenico Procacci
interview : Jean Labadie
interview : Matteo Garrone
fiche film
]
de Matteo Garrone, dont Risi lui-même a dit qu'il "avait une structure rhapsodique et un pessimisme sous-jacent presque apocalyptique, tandis que le mien est plus traditionnel, plus concentré sur ce personnage captivant et plus ouvert à l'espérance".

Fortapàsc raconte les derniers mois de Siani, à partir du début de son enquête sur la "boue" de Torre Annunziata : les appels d'offres truqués, les tricheries électorales, les homicides et les alliances entre chefs et familles camorristes. La descente dans cet univers de criminalité est ici diluée par l'attention qui est portée à Siani l'homme – ses rapports avec sa compagne (Valentina Lodovini), son ami Rico (Michele Riondino), le magistrat Rosone (Gianfelice Imparato) et le capitaine Sensales (Daniele Pecci). Fortapàsc sera distribué en Campanie sur 58 écrans à partir du 20 mars par 01. 150 autres copies sortiront dans le reste du pays dès le 27.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy