email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

Zrinka Cvitesic - actrice

Shooting Stars 2010 - Croatie

La Shooting Star 2010 Zrinka Cvitesic est la vedette de On The Path de Jasmina Abanic, montré en compétition pendant la 60ème Berlinale

flv (480x360) [34 MB]

Copiez et collez le code dans votre html pour intégrer cette vidéo, assurez-vous de bien créditer Cineuropa :

L'actrice croate Zrinka Cvitesic a été choisie pour faire partie de l'initiative Shooting Star à la 60ème Berlinale. Le dernier film dans lequel elle a joué, On The Path [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Jasmina Zbanic, est en compétiton pour l'Ours d'or. Pour Zrinka Cvitesic, le rôle l'a aidée à devenir « une meilleure actrice et une meilleure personne ».

Cineuropa : Vous jouez si bien dans des films que dans des pièces de théâtre. Quelle est la différence entre les deux types d’interprétations ?
Zrinka Cvitesic : Je pense que la différence entre le théâtre et le cinéma se résume à la distance entre l’acteur et le public et à la distance entre l’acteur et la caméra. Pour moi, il est plus facile de jouer dans un film que sur scène, parce que je pense que la caméra est le meilleur ami de l’acteur. Au théâtre c’est plus dur, parce que l’acteur doit savoir maîtriser plusieurs techniques, que se soit au niveau de la voix, de la respiration, etc. Il est donc plus difficile de transmettre votre énergie au publique qu’à la caméra.

De Horseman à Qu’est-ce qu’un homme sans moustache ?, comment avez-vous évolué en tant qu’actrice?
Je jouais davantage dans des pièces de théâtre, donc, lorsque j’ai obtenu le rôle principal dans un des plus gros films jamais réalisés en Croatie, j’ai eu un gros choque. J’avais très peur et je ne savais pas vraiment quoi faire. J’ai donc dû apprendre plein de choses. En fait, j’apprenais tout en jouant, et c’est là que résidait la difficulté principale. Puis, le film Qu’est-ce qu’un homme sans moustache ? a marqué un tournant décisif dans ma vie. J’ai dû, en quelque sorte, changer complètement ma propre personne, ma mentalité, tout, ce qui pour moi constituait un énorme défi. Puis, mon rôle dans On the Path m’a décidément aidé à devenir une meilleure personne, parce qu’il m’a obligée à creuser plus profondément en moi.

Vous avez travaillé avec l’acteur Leon Lucev si bien dans Qu’est-ce qu’un homme sans moustache ?, que dans On the Path.
Nous nous sommes rencontrés sur le tournage de Qu’est-ce qu’un homme sans moustache ?, il y a cinq ans. On se connaissait à peine, on n’était pas vraiment amis et une distance s’était installée entre nous durant la première semaine de tournage. Alors un jour, il est venu près de moi et m’à invitée à aller faire un tour avec lui, au lieu d’aller dîner. Nous sommes donc allés nous promener et je dois dire qu’un tout nouveau monde s’est ouvert à moi. J’avais le sentiment lorsque je tournais et travaillais avec lui que je pouvais me jeter de la falaise la plus haute, qu’il serait toujours là pour me rattraper. C’était un sentiment génial. Je crois aussi qu’on avait de la reconnaissance l’un pour l’autre, reconnaissance qu’on a toujours, d’ailleurs. Nous avons donc pu aller plus loin dans le deuxième film.

Comment est le travail de Jasmila Zbanic, comparé à celui d’autres réalisateurs avec qui vous avez déjà travaillé?
Je crois qu’elle a été la réalisatrice la plus exigeante. Elle savait exactement ce qu’elle voulait, tous les jours, dans chaque scène. Et puis, la préparation au film avec elle a été différente de tout ce que j’avais pu faire avant. Elle a eu une idée remarquable : deux mois avant le tournage, elle a envoyé tous les acteurs du film sur une île de Dalmatie pour y passer une semaine dans un atelier de clown. Les trois, quatre premiers jours ont été vraiment très durs. Je pleurais, je criais, j’étais triste…je passais par toute sorte d’émotions. Et puis le dernier jour, j’étais tellement reconnaissante que Jasmila m’ait obligée à participer à cet atelier. En fait, lorsque nous sommes arrivés, nous nous étions demandé à quoi cela servirait de faire les clowns. On n’allait pas jouer dans une comédie. En réalité, ce qu’elle voulait c’était briser toutes nos barrières internes, faire disparaître nos hontes, tout, et c’est bien la meilleure chose qu’elle aurait pu faire. Je lui suis extrêmement reconnaissante. Je pense qu’il était extrêmement important pour moi que je fasse cette expérience avant le tournage de ce film.

Quels réalisateurs européens aimez-vous?
J’aime les réalisateurs qui savent travailler avec un acteur. Donc, j’apprécie beaucoup Mike Leigh, Jim Sheridan, Istvan Szabó, ce type de réalisateurs.

Quels sont les films européens qui vous ont touchée dernièrement?
Happy-go-lucky, La vie des autres , Le Liseur, Le Scaphandre et le papillon.

Acteurs européens que vous aimez ?
Emily Watson, Juliette Binoche, Isabelle Huppert, Judy Dench, Gary Oldman, Anthony Hopkins.

Qu’attendez-vous de Shooting Stars à Berlin?
J’espère y rencontrer des personnes intéressantes, faire des échanges enrichissants, m’amuser et voir Berlin , parce que c’est ma première fois dans cette ville, et voilà… c’est tout.

• Regardez aussi les autres vidéos des Shooting Star 2010:

Privacy Policy