Nico, 1988 (2017)
Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
L'Usine de rien (2017)
Out (2017)
Soleil battant (2017)
Le Redoutable (2017)
Thelma (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Dossier industrie: Marketing

Interview de Fraser Bensted

- L’IMPORTANCE D’UNE BANDE ANNONCE
Ce qui importe avec une bande-annonce, c’est le fait que ce soit la première opportunité pour le public, vos spectateurs potentiels, de pouvoir voir le film. C’est la représentation du film telle qu’elle sera projeté dans les cinémas. Avec internet, aujourd’hui, c’est la première fois que les gens choisissent de voir une bande-annonce. Avant, l’idée était que dans un cinéma, vous aviez un public captif, des gens qui payent pour voir un film, qui se trouvent dans l’environnement adapté ; ils voient la bande-annonce dans le bon format, comme elle sera projetée. C’était comme assister à un extrait gratuit, comme faire un cadeau. Par conséquent, elle doit être parfaite dans la mesure où c’est la première fois que les gens vont faire l’expérience de ce que vous proposez. C’est dans cette mesure que c’est très important. Peut-être que de nos jours, il y a internet et d’autres choses qui se passent, mais je pense que la bande-annonce est toujours ce sur quoi les gens se concentrent et je pense qu’ils comprennent ce que leur expérience va être.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

DES CHANGEMENTS DANS LA CRÉATION DE BANDE ANNONCE
En termes de changements profonds, le plus important que l’on ait pu constater durant les dix ou quinze dernières années est l’influence de la technologie utilisée pour monter la bande-annonce. Avec l’entrée dans l’ère digitale, nous sommes capables de faire un montage beaucoup plus rapidement et de produire plus de variantes de montage. Concernant le montage lui-même, grâce aux progiciels disponibles, il y a plusieurs moyens de faire une transition, différents effets que l’on peut appliquer à l’image. Si l’on s’intéressait au dix dernières années de production de bande-annonce, on se rendrait probablement compte qu’elles se sont accélérées et qu’elles sont devenues plus spectaculaires. En ce qui concerne les effets, ce qui a été appliqué aux images sans provenir du film lui-même, il peut s’agir d’un écran divisé, d’éclats de couleurs, de différentes transitions. Ce sont les principales différences qui existent, avec la volonté d’être de plus en plus créatif et d’être vraiment sûr que l’on raconte une histoire très claire et que l’on vend la bande-annonce de la meilleure façon possible.

ASPECTS CLES DE LA REALISATION DE BANDE ANNONCE
Il faut vous poser cette question: suis-je en train de faire la bonne bande-annonce pour le bon public? La bande annonce doit être belle, tout autant que bien viser le bon public, vous devez atteindre certaines personnes et leur communiquer les choses adaptées en terme de marketing, tandis que le réalisateur du film veut faire une œuvre d’art. Pouvez-vous expliquer l’équilibre que vous devez conserver entre l’art et l’industrie? Cet équilibre est un problème classique de l’industrie cinématographique depuis le début. Cela dépend énormément des attentes des distributeurs, et de l’importance du public qu’ils essaient d’atteindre. S’ils pensent qu’il y a un nombre important de spectateurs potentiels dans le public, alors ils vont s’y intéresser de près et auront besoin de créer une œuvre qui interpelle les spectateurs disponibles. S’ils pensent que le créneau est plus étroit, qu’il y aura un public limité, alors ils peuvent envisager de créer quelque chose de légèrement plus artistique, de plus intéressant, qui tienne plus du défi. La bande annonce sera capable de présenter le film au public principal et éventuellement à une petite part de spectateurs plus périphérique, mais restera tout de même fidèle aux fondamentaux de l’histoire - à quoi elle ressemble, qu’est ce qu’elle communique - sans nécessairement la révéler entièrement pour autant. Tout tourne autour du public potentiel. LE POINT DE VUE DES DISTRIBUTEURS
La bande annonce est devenue un outil marketing clé. Elle doit être peu onéreuse et rester créative. En ce qui concerne ce qu’ils font pour créer une bande annonce, la tendance est à la création d’un produit qui va attirer le public le plus large possible, et non pas à le réduire pour le cerner. Il s’agit d’objectif commercial, car c’est synonyme de succès au box office: faire venir les gens les trois premiers jours. C’est notamment très important au Royaume-Uni. Un succès lors du premier weekend déterminera le reste de la vie d’un film. DES POSSIBILITES INFINIES
Shining qui devient une comédie romantique (voir http://www.youtube.com/watch?v=sfout_rgPSA) est un exemple extrême, mais cela illustre le fait que, dans une bande annonce, vous ne devez pas rester collé aux détails de l’histoire racontée dans le film. Vous pouvez vouloir seulement isoler un moment particulier du film qui correspond à la façon dont vous voulez vendre le film. Si le film est particulièrement mauvais, il y a des façons de trouver le meilleur matériau possible pour essayer de l’extraire, de le rendre plus intéressant, plus susceptible d’être vendu. D’un autre côté, un film peut être exceptionnellement intelligent, mais l’histoire racontée peut ne pas être appropriée à celle que vous voulez raconter pour le vendre. Dans ce cas là, vous devez vendre l’histoire sans la dire ! Elle devient donc un produit, et vous voulez attirer le public le plus large possible, donc vous devez envisager des façons de la manipuler. Cela ne doit pas forcément atteindre des extrêmes comme l’exemple de Shining mais ce qui compte c’est que vous avez une opportunité d’imaginer quelque chose d’autre et de créer quelque chose que vous estimez adaptée à votre public. L’IMPLICATION
Si une bande annonce ne mobilise pas un public, c’est un échec. Cela signifie que le spectateur ne va pas acheter un ticket pour ce film et ne va pas non plus aller en parler à ses amis. Cela signifie que les exploitants de cinéma ne vont probablement pas diffuser la bande annonce car ils vont la voir et se dire qu’il n’y a rien dans cette bande annonce qui ne soit utile au cinéma. Si l’exploitant n’aime pas la bande annonce, vous avez un gros problème car elle ne sera pas vue. Certes, il y a internet mais le but de diffuser une bande annonce dans un cinéma est d’être sûr que tout les gens qui sont dans le public de cette semaine vont retourner au cinéma la semaine suivante pour voir ce nouveau film. Donc s’ils ne pensent pas que cette bande annonce leur transmet un message, ils ne vont pas la diffuser, et une bande annonce qui n’est pas diffusée est morte, elle n’existe pas. Donc tout tourne autour de l’implication, vous devez obtenir une réaction à votre bande annonce. Cette réaction n’est pas nécessairement positive, on peut faire une bonne bande annonce qui mobilise un public mais un type particulier de public. Les gens sont différents et ont des goûts différents mais dernièrement, il y a un objectif, qui est de mobiliser une certaine proportion du public.

LES BANDES ANNONCES DE DOCUMENTAIRES
L’important n’est pas de cacher le caractère documentaire du film, et je pense qu’il n’est pas pertinent de se demander si les gens croient ou non que c’est un documentaire. Ce qui compte c’est l’histoire, et que les gens soient intéressés par l’idée de voir cette histoire ou non, et au cinéma notamment. Vous voulez le présenter comme une proposition cinématographique. Ce doit être quelque chose pour laquelle les gens ont envie de dépenser de l’argent, car ils peuvent aussi le voir à la télévision. C’est ce que les gens pensent à propos des documentaires. Ils sont aussi heureux de faire partie d’un public pendant une heure et demi, deux heures, et de profiter de l’histoire. La bande annonce ne doit pas nécessairement exposer de façon claire que c’est un documentaire. Vous voulez impliquer les gens dans les valeurs au cœur du film, dans la narration, dans l’aspect humain, ou dans n’importe quelle raison qui a motivé le film en premier lieu.

SUIVRE LE DÉVELOPPEMENT D’UN FILM DEPUIS LE DÉBUT
Etre proche d’un film peut apporter quelque chose, même si cela peut se révéler parfois problématique. Vous pouvez avoir un monteur qui est surexposé à votre matériau pour le film au moment où le réalisateur ou le rédacteur essaient de créer un matériau marketing pour le film. Cela peut être problématique. Il faut éviter de s’en fatiguer. Si cela arrive, le plus probable est que l’on change de monteur, que l’on prenne une paire d’yeux neufs, quelqu’un qui ne s’en est pas lassé. C’est ça qui importe, de garder un regard neuf, de continuer à chercher une nouvelle façon d’explorer l’histoire.

Newsletter

ArteKino
Unwanted_Square_Cineuropa_01

Follow us on

facebook twitter rss