Corps et âme (2017)
The Square (2017)
La Passion Van Gogh (2016)
L'Usine de rien (2017)
Soleil battant (2017)
La Belle et la meute (2017)
Out (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Dossier industrie: Politique européenne

Les défis d’Europe Créative pour les services de radiotélévision publics

par 

Les défis d’Europe Créative pour les services de radiotélévision publics

- Une conférence sur les défis d’Europe Créative concernant les services de radiotélévision publics a été organisée au Parlement Européen par Silvia Costa, rapporteur pour le programme « Europe Créative », Michel Boyon, président d’Eurovisioni, et Jean-Paul Philippot, administrateur général de la RTBF et président d’UER.   

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Europe Créative dispose d’appels à propositions spécifiques pour les programmations télévisuelles et d’un budget pour 2014 de 11,8 million d’euros pour les directeurs indépendants de programmes télévision. L’idée sous-jacente était d’essayer d’inverser la tendance actuelle d’une Union Européenne qui importe bien plus qu’elle n’exporte, surtout que l’Europe possède un certain nombre de produits d’excellence, comme les fictions danoises. Afin de répondre aux appels, les productions de fictions télévisuelles doivent impliquer au moins trois radiodiffuseurs et être distribuées dans trois pays participant au programme MEDIA. Europe Créative a également fixé la limite de temps après laquelle le producteur récupère la propriété des droits de sept à dix ans.   

Bien que les programmes télévisés soient toujours principalement produits et consommés dans le même marché intérieur, des fictions comme Borgen ou Burning Fish démontrent parfaitement qu’un genre de fiction européenne émerge, et on se doit de lui donner suffisamment d’espace pour s’épanouir.

Les radiodiffuseurs publics sont également inclus dans le champ d’application des appels à propositions concernant les plateformes, ce qui fait partie du sous-programme « Culture ». De plus, la dimension culturelle d’autres programmes européens, tels que Horizon 2020 pour la recherche et COSME pour les petites et moyennes entreprises, a été mise en valeur. Une grande réussite pour le comité culturel du Parlement Européen.  

Nous ne devons pas oublier que les chaînes de télévisions publiques européennes sont importantes car elles garantissent que les trois quarts de leur programmation aient un contenu européen, contrairement à 36% dans le cas des chaînes privées. De plus, les chaînes de télévisions publiques sont un moyen important de soutenir et de promouvoir la production audio-visuelle, en protégeant l’indépendance et le pluralisme d’expression, les éléments fondateurs de la diversité culturelle. « Les radiodiffuseurs publics sont l’expression de valeurs et un aspect important du système social européen », a affirmé la députée européenne Silvia Costa.    

Bien que de plus en plus d’initiatives sont prises afin de parvenir à un marché audio-visuel intégré et totalement convergent – ce qui est le sujet d’un livre vert sur la prochaine étape que l’UE doit passer – l’industrie audio-visuelle européenne reste fragile. Cela s’avère d’autant plus vrai en ce qui concerne le contenu audio-visuel pour la télévision, où des coproductions sont beaucoup plus rares qu’au cinéma. La fermeture de la Hellenic Broadcasting Corporation, qui a mis fin à la production audio-visuelle grecque pour la télévision, est un triste rappel de cette fragilité.   

« Nous avons beaucoup de très bons films, un paysage cinématographique très varié, mais le problème c’est qu’ils ne sont pas vus et ne peuvent pas être vus car ils ne sont pas compris. Nous avons besoin de sous-titrage », explique la députée européenne Doris Pack, qui a travaillé avec Silvia Costa sur Europe Créative. « Le Prix LUX du Parlement Européen a été une grande source d’inspiration pour nous tous », elle a ajouté. « Les films ont été sous-titrés dans les 24 langues de l’UE, et cela leur a donné une plus grande chance de circuler et d’être vus. Nous avons donc décidé que des dispositions spécifiques pour le financement du sous-titrage devaient faire partie d’Europe Créative. »  

Traduit de l'anglais par Julie Primault 

 

dans ce dossier

Newsletter

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01

Follow us on

facebook twitter rss