Le Redoutable (2017)
The Square (2017)
La Passion Van Gogh (2016)
Soleil battant (2017)
L'Usine de rien (2017)
Out (2017)
Corps et âme (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Dossier industrie: Green Film Shooting

Le train est quatre fois plus rapide

par 

Le train est quatre fois plus rapide

- C’est avec succès que le réalisateur Lars Jessens a fait la promotion d’idées écologiques sur le plateau de la comédie télévisée Bloß kein Stress.

Moins de trajets aériens, pas de gobelets en carton, une énergie verte, du covoiturage et des éclairages LED. Le réalisateur Lars Jessen a l’intention de rendre chacune de ses productions aussi respectueuse de l’environnement que possible. Alors qu’il tournait la comédie familiale Bloß kein Stress pour la chaîne ZDF pour la Ziegler Film Köln, un régisseur d’extérieurs éco-responsable l’a aidé à respecter les critères pour obtenir le pass d’éco-tournage attribué par la Film Förderung Hamburg Schleswig-Holstein.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

« Tout d’abord, nous devions sensibiliser le casting et l‘équipe, ce qui demandait du tact et de bonnes compétences en communication », explique Jessen. Le lieu de tournage pour cette comédie sur deux familles de banlieue qui habitent à côté l’une de l’autre est une maison mitoyenne à Glinde, une ville dans le Schleswig-Holstein, dans la périphérie la plus à l’est d’Hambourg. Des aires de covoiturage ont été installées et les membres de l’équipe encouragés à utiliser les transports publics afin d’organiser efficacement les déplacements depuis et vers le lieu de tournage. Mais plutôt que d’utiliser les transports publics ou les aires de covoiturages, beaucoup de membres de l’équipe ont préféré utiliser leur propre voiture car ils les associent avec des idées de liberté personnelle. Mais il y a eu un argument imparable en faveur de l’alternative écologique : durant l’heure de pointe, prendre le train est jusqu’à quatre fois plus rapide que conduire et il y a une gare juste à côté du lieu de tournage. « Bien sûr, je comprends le point de vue des acteurs et je sais à quel point ils travaillent dur sur le plateau », concède le réalisateur, « donc je ne vais pas les forcer à prendre un train bondé. »

Un autre point présent sur le programme écologique était de bannir l’utilisation de gobelets en carton. Le tri des déchets était scrupuleusement respecté sur le plateau. Les producteurs avaient une ligne électrique séparée installée sur le plateau afin d’utiliser de l’énergie verte. Les plus petits espaces étaient éclairés par des éclairages LED consommant peu d’énergie. « Cependant, une petite production ne peut se permettre de louer de grands éclairages LED ou des véhicules électriques », explique Jessen. Les frais les plus importants occasionnés seront loin d’être compensés par l’énergie économisée car les investissements des entreprises de location sont entièrement incorporés dans leurs tarifs. Une augmentation des commandes, cependant, pourrait permettre d’obtenir des prix plus bas. « Si les chaînes (télévisées) en Allemagne, par des négociations avec des entreprises de production, fournissaient une incitation pour le matériel et les services de location de voiture afin d’investir dans de plus récentes technologies, le coût de ces technologies pourrait vite être amorti. »

Jessen, pour décourager le recours excessif aux trajets par avions de la part des acteurs, recommande un changement vers une rémunération hebdomadaire. La rémunération journalière, généralement utilisée en Allemagne, encourage les acteurs à se déplacer entre des lieux afin d’obtenir autant de jours de tournage que possible. Avec l’aide de son régisseur d’extérieur Kathrin Schultz éco-resonsable, Jessen a convaincu les éclairagistes d’arrêter d’allumer les lumières deux heures avant le tournage. Tous les objectifs écologiques n’ont cependant pas été atteints : « Je n’ai pas pu convaincre le service de restauration à instaurer un jour sans viande. » 

Photo: le réalisateur Lars Jessen
 
Traduit de l'anglais par Julie Primault
 

Newsletter

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01

Follow us on

facebook twitter rss