Les Gardiennes (2017)
The Square (2017)
La Passion Van Gogh (2016)
La Belle et la meute (2017)
L'Insulte (2017)
Makala (2017)
Winter Brothers (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

email print share on facebook share on twitter share on google+

Dossier industrie: Green Film Shooting

La recette du succès écologique

par 

La recette du succès écologique

- La production du long-métrage allemand Buddy [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
 est parvenue à des réductions considérables en émissions de carbone. Le réalisateur/producteur Michael Bully Herbig a découvert que le travail d’équipe est la recette du succès écologique. Durant la pré-production, Herbig et son équipe ont établi des objectifs de développement durable pour les voyages, le matériel, la gestion des déchets, l’approvisionnement/l’achat, les émissions/énergies carbone et les communications.   

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

 « Nous sommes allés dans chacun des services », rapporte Herbig. « Ce qui est fantastique c’est que tous ont participé. »  La direction artistique, par exemple, a utilisé des peintures biodégradables et acheté son matériel à des fournisseurs locaux. « J’ai soulevé la problématique du développement durable neuf mois avant que nous commencions les travaux de prise de vue », explique le réalisateur. « Ce qu’on appelle le cinéma écologique existe déjà aux États-Unis, en France et en Angleterre. Ici, le concept est traité pratiquement comme une pensée après coup. » Lorsque le réalisateur a amené son projet à Hambourg, il a été agréablement surpris de constater que la commission du film de Hamburg Schleswig-Holstein (FCHSH) offre une carte de tournage écologique, ainsi qu’un guide de bonnes pratiques, qui ont aidé à la production de Buddy.

  Grün-Drehpass-Buddy 

Herbig a recruté Nicola Knoch, un consultant en développement durable, afin de sensibiliser les membres de l’équipe sur les questions environnementales. Nicola s’est investi dès le départ en planifiant la production de Buddy de façon à mettre fin aux vieilles habitudes et à instaurer des procédures durables dans le processus de production. Une « Heure Verte » a été prévue dans la semaine de travail habituelle de la production pour les débats en cours. Il a invité la direction artistique et le service propriété à utiliser des matériaux écologiquement sûrs et à se procurer des produits durables.   

Environ 50% des ingrédients utilisés par l’équipe de restauration pour la préparation de plus de 11 000 repas étaient de provenance régionale. L’utilisation d’assiettes en papier/plastique était pratiquement éliminée. « Nous avons donné des cadeaux à tout le monde lors de la préparation de pré-tournage, plutôt que lors de la soirée d’adieu », confirme Herbig. « Chaque membre de l’équipe a reçu un sac produit de façon durable, contenant une gourde d’eau Dopper et un petit thermos. Grâce à cette mesure seule, nous avons généré 65% moins de déchets durant la production, que comparé à des productions non-écologiques. »  

CO2OL A, une entreprise d’expertise-conseil spécialisée dans la protection du climat, a développé une calculatrice qui a été utilisée afin de déterminer l’empreinte carbone laissée par la production de Buddy. Le résultat : les émissions ont été réduites à moins de 400 t. La plus grande partie des émissions carbone (150 t) ont été générées par plus de 2 000 nuitées effectuées par la grosse équipe,  qui ne pouvait être logée dans un hôtel écologique à énergie verte. Les véhicules de production ont causé 112 t, alors que les vols et les 40 000 km de route ont généré 66 t de CO2.

Le guide de bonnes pratiques de la FCHSH s’est démontré indispensable durant la mise en œuvre des mesures de développement durable. « À l’avenir, il serait bénéfique de lier les subventions aux mesures de développement durable et de donner une motivation aux productions afin de réfléchir dans cette perspective et opter pour – initialement, au moins – un système utilisant le maximum de main d’œuvre », suggère Knoch. « Le développement durable implique plus de travail et c’est plus cher au début », ajoute Michael Bully Herbug. « C’est la raison pour laquelle tout le monde se doit d’être créatif. »     

Photos: Michael Bully Herbig derrière camera

Photo de groupe: (de gauche à droite) Helen Peetzen (FFHSH),Jacqueline Jagow de la Warner Bros Entertainment, Michael Bully Herbig (Producteur/ Réalisateur de "Buddy"), Eva Hubert (Président FFHSH). Christiane Scholz (Film Commission Hamburg Schleswig-Holsten) avec la carte de tournage écologique.

©Green Film Shooting

 
 

Newsletter

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01

Follow us on

facebook twitter rss