Choisissez votre langue en | es | fr | it

Critique : Los Cronocrímenes

email print share on facebook share on twitter share on google+

Un dangereux voyage dans le temps

par 

- Science-fiction, angoisse, humour et nihilisme : un premier long métrage détonnant dans le paysage cinématographique espagnol et déjà en route pour un remake américain

Critique : Los Cronocrímenes

Depuis le jardin de son chalet, pendant que sa femme finit de déballer leurs affaires après un déménagement récent, Héctor, un homme d'âge mûr, observe les environs à travers ses jumelles. Il découvre vite une belle jeune femme qui, bizarrement, est en train de se dévêtir au milieu d’un bois tout proche. Poussé par la curiosité, Héctor s'enfonce dans la colline, mais alors qu'il est sur le point de retrouver la jeune fille, il se fait attaquer par un individu au visage bandé, comme l'homme invisible dans le vieux film.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Héctor s’enfuit et trouve refuge dans un édifice qui abrite un laboratoire. Là, un universitaire l'engage à se glisser dans un tonnelet plein de liquide pour échapper à l'attaque du mystérieux agresseur. Au sortir de sa cachette, Héctor se rend compte qu'il était en fait dans un prototype de machine à voyager dans le temps et qu'à cause d'elle, un terrible paradoxe temporel s'est produit, car il y a à présent deux versions de lui cohabitant dans le même espace et le même temps...

La prémisse thématique de Los Cronocrimenes [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
interview : Alejandro Miranda
interview : Nacho Vigalondo
fiche film
]
, le premier long métrage du réalisateur nominé aux Oscars Nacho Vigalondo, est à l’évidence originale, imaginative et audacieuse. Le film est interprété par Karra Elejalde, Bárbara Goenaga et Vigalondo lui-même qui fait une nouvelle démonstration de la fraîcheur, de l'aplomb et de l'humour (un humour surréaliste, naïf, métaphorique...) révélé par son court métrage encensé 7,35 de la mañana. Los cronocrímenes sort de l'ordinaire de la cinématographie espagnole pour s'aventurer dans des jeux de poupées russes et atteint des moments d'angoisse presque existentielle. Il le fait tout en gardant ses distances, avec l'efficacité comique de Multiplicity, le nihilisme de L'Armée des douze singes et certains éléments thématiques de Terminator et de la saga Retour vers le futur. Bien qu'il reste humble et beaucoup plus "artisanal", le film de Vigalondo utilise les mêmes voyages dans le temps comme une accroche efficace pour intriguer le public. De fait, l'impatience croît de jour en jour à mesure que la sortie du film se rapproche.

Il faut dire que depuis sa première projection publique au Festival d'Austin (Texas), où Los cronocrímenes a reçu la Médaille d'or du meilleur film et la Médaille d'argent du public, ce titre a également remporté l'Astéroïde d'or du Festival de Trieste (Italie) et a été très bien accueilli par le public et la critique aux festivals de Sitges et de Sundance. Le film a su convaincre Magnolia Pictures qui l'a acheté pour le distribuer aux États-Unis et dans les autres pays anglophones et pour en assurer les ventes internationales dans le reste du monde. Il a déjà été vendu pour plus de vingt territoires. D'autre part, les droits de remake ont été acquis par United Artists, la société de Paula Wagner et Tom Cruise, ce dernier ayant manifesté son intérêt pour le rôle principal (mais bien sûr, les agendas des stars sont imprévisibles) selon la société de production espagnole. En tout cas, on sait déjà q’Agnès Mentre (productrice de La Vie est belle de Roberto Benigni et de Fahrenheit 9/11 de Michael Moore) et le scénariste-réalisateur-producteur Steven Zaillian (oscarisé pour La liste de Schindler et également auteur d'American Gangster de Ridley Scott) participeront au projet.

galerie photo

titre international : Timecrimes
titre original : Los Cronocrimenes
pays : Espagne
année : 2007
réalisation : Nacho Vigalondo
scénario : Nacho Vigalondo
acteurs : Karra Elejalde, Bárbara Goenaga, Nacho Vigalondo, Candela Fernández, Juan Inciarte
cinando

Follow us on

facebook twitter rss

ArteKino

Newsletter

Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01