Choisissez votre langue en | es | fr | it

Critique : Applause

email print share on facebook share on twitter share on google+

Dans tous ses états à la vie comme à la scène

par 

- Une célèbre comédienne danoise tentant de mettre de l'ordre dans sa vie privée. Un premier long vainqueur à Karlovy Vary du prix de la meilleure interprétation féminine et du Label Europa Cinemas

Critique : Applause

Applause [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
interview : Martin Pieter Zandvliet
fiche film
]
du Danois Martin Pieter Zandvliet, film inspiré du Dogme au style impeccable, traite précisément de quelqu'un qui est parfait sous les feux de la rampe mais dont la vie privée est déliquescente. Le long métrage se révèle également pertinent parce que l'histoire de l'actrice du film repose sur la performance de la comédienne (parfois réalisatrice) qui l'incarne, la Danoise Paprika Steen, qui est présente à l'image pratiquement tout au long du film et qui nous livre une interprétation virtuose sans une once de vanité. En la montrant souvent en très gros plan sans maquillage ou avec un maquillage fatigué, Applause n'en fait pas une déesse glamour, mais la met en scène comme la personne imparfaite qu'elle est derrière la célèbre icône.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Quand elle se prépare dans sa loge, assistée par une assistante adolescente, elle se plaint d'avoir une "peau de chien" et déclare qu'elle adorerait pouvoir être dans la peau de son assistante pour un jour. Hélas, comme sa vie, sa peau porte les marques de tout ce qu'elle a vécu. Cette héroïne nommée Thea est en effet une comédienne quadragénaire, divorcée depuis six mois, alcoolique repentie et interprète sur scène de la Martha de Qui a peur de Virginia Woolf ? d'Edward Albee. Au fil du film, Martin Pieter Zandvliet montre des extraits de son interprétation (extraits tournés au théâtre, où Paprika Steen a réellement joué cette pièce)et il y a beaucoup de ressemblances entre les deux personnages. Zandvliet n'insiste pourtant pas sur ces dernières et ne montre Thea sur scène que pour mettre en évidence le fait que c'est une grande actrice.

Sa vie privée n'est pas formidable depuis longtemps, et Thea a du mal a avoir une conversation normale avec qui que ce soit, car à ses angoisses et phobies se heurte son désir d'avoir tout ce qui lui manque depuis des mois, en particulier ses deux enfants : William (Otto Leonardo Steen Rieks, qui est vraiment le fils de Paprika Steen) et Matthias (Noel Koch-Sofeldt). Elle a de mauvaises relations avec son ex-mari Christian (Michael Falch), mais il est disposé à essayer de s'entendre pour le bien des garçons. De son côté, Thea s'efforce de devenir amie avec sa nouvelle compagne, Majken (Sara-Marie Maltha), une psychologue calme et pondérée aux antipodes de sa personnalité. Cependant, sa manière de s'y prendre ainsi que sa probable motivation sont tout à fait erronées.

artin Pieter Zandvliet, qui a également composé le scénario de ce film (en pensant à Paprika Steen), trouve parfaitement l'équilibre entre apathie et humanité, faisant de Thea une personne peu aimable mais néanmoins très humaine et reconnaissable en tant que personnage. Les courts moments de félicité qu'elle partage avec ses enfants montrent qu'elle est capable d'affection et d'être une bonne mère, du moins de temps en temps, ce qui rend difficile pour le spectateur de ne pas lui souhaiter davantage de moments de ce genre.

Bien que le film ne suive pas les principes du Dogme à la lettre (il est très élégamment accompagné d'arrangements pour piano et instruments à cordes), ses images filmées à l'épaule (comme en témoignent leur grain, leur clarté et leur aspect légèrement surexposé) l'ancrent fermement dans cette tradition, de même que la simple présence de Paprika Steen, qui s'est faite connaître en jouant dans des films du Dogme comme Open Hearts [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Susanne Bier.

(Traduit de l'anglais)

galerie photo

titre international : Applause
titre original : Applaus
pays : Danemark
vente à l' étranger : TrustNordisk
année : 2009
réalisation : Martin Pieter Zandvliet
scénario : Anders Frithiof August, Martin Pieter Zandvliet
acteurs : Paprika Steen, Michael Falch, Sara Marie Maltha, Shanti Roney, Otto Leonardo Steen Rieks, Noel Koch-Søfeldt, Malou Reymann, Uffe Rørbæk, Nanna Tange
cinando

Follow us on

facebook twitter rss

ArteKino

Newsletter

Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01