Choisissez votre langue en | es | fr | it

Critique : Home for Christmas

email print share on facebook share on twitter share on google+

Une mosaïque norvégienne

par 

- Le Norvégien Bent Hamer tisse un ensemble nuancé d'histoires interconnectées se déroulant pendant les fêtes de fin d'année dans un village enneigé

Critique : Home for Christmas

Présenté en première mondiale au Festival de Toronto, Home for Christmas [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
interview : Bent Hamer
fiche film
]
été projeté en avant-première européenne à San Sebastian, où la presse lui a réservé un accueil très chaleureux et où il a remporté le prix du meilleur scénario.

Ecrit par Bent Hamer, le scénario s'est inspiré d'un recueil de nouvelles écrit par Levi Henriksen : Only Soft Presents Under The Tree (“Seulement de doux cadeaux sous l’arbre"). Il tisse plusieurs récits se déroulant pendant le réveillon de Noël dans un petit village norvégien fictionnel nommé Skogli (le film a en réalité été tourné en Suède).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Après un prologue apparemment sans lien avec le reste et qui se passe dans les Balkans en hiver, le film s'intéresse à tout ce qui survient à Skogli en une nuit. La plupart des histoires ont entre elles des rapports évidents mais aussi inattendus qui sont bien servis par le montage remarquable du duo Pal Gengenbach - Silje Norseth. Ces derniers sont parvenus à trouver non seulement le bon équilibre entre les récits délicats et joyeux et ceux plus tristes ou tragiques, mais aussi un rythme adéquat et paisible. La plupart des histoires réservent des surprises, mais la manière dont elles se surgissent ou sont révélées progressivement n'est jamais manipulatrice : elles arrivent toutes au bon moment.

Il y a par exemple l'histoire d'un homme (Trond Fausa Aurvag) qui s'habille en Père Noël pour voir ses enfants et son ex-femme sans qu'ils se doutent que c'est lui, celle d'un ancien grand footballeur tombé dans l'alcoolisme (Reidar Sorensen) qui veut rentrer chez lui pour les vacances, celle d'une femme (Nina Andresen-Borud) convaincue que son amant adultère (Tomas Norstrom) va enfin quitter sa femme, ou encore celle d'un écolier (Morten Ilseng Risnes) qui prétend que sa famille protestante ne fête pas Noël pour pouvoir passer le réveillon avec une petite camarade musulmane (Sarah Bintu Sakor).

Home for Christmas, qui renvoie davantage à la douceur chaleureuse de Love Actually [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
qu'à la lenteur et l'humour décalé des films précédents de Bent Hamer (comme La Nouvelle vie de Monsieur Horten [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et Kitchen Stories), laisse toutefois leur place à quelques notes de cet humour, à une certaine mélancolie ainsi qu'à un peu de tristesse, ce qui en fait un tout de bonne tenue qui fait chaud au coeur sans être mièvre.

Le seul point faible du film est l'histoire d'un couple serbo-albanais au passé sombre (Igor Necemer et Nina Zanjani) qui se terre dans un cottage isolé des environs de Skogli et fait face à un problème pressant. Ce récit, auquel fait allusion le prologue, est le moins subtil, or il fournit au film ses dernière images, le faisant flirter avec le kitsch qu'il parvenait si bien à éviter jusque là.

Home for Christmas a été coproduit par la société du réalisateur, BulBul Films, avec la maison suédoise Filmimperiet et la société allemande Pandora Filmproduktion, qui avait déjà coproduit La Nouvelle vie de Monsieur Horten.

Le film a également été soutenu par les chaînes ZDF et ARTE. Ses ventes internationales sont assurées par la société basée à Cologne The Match Factory.

(Traduit de l'anglais)

galerie photo

titre international : Home For Christmas
titre original : Hjem til jul
pays : Norvège, Allemagne
vente à l' étranger : The Match Factory
année : 2010
réalisation : Bent Hamer
scénario : Bent Hamer
acteurs : Trond Fausa Aurvåg, Fridtjov Såheim, Reidar Sørensen, Ingunn Beate Øyen, Nina Andresen-Borud, Joachim Calmeyer, Sarah Vintu Sakor, Morten Ilseng Risnes
regarder le film en VàD

(Service disponible uniquement en France)

cinando

Follow us on

facebook twitter rss

ArteKino

Newsletter

Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01