Choisissez votre langue en | es | fr | it

Critique : Innocence

email print share on facebook share on twitter share on google+

Après la chute

par 

- Deux polars en un pour ce thriller tchèque à combustion lente riche en surprises concoctées par le réalisateur Jan Hrebejk et le scénariste Petr Jarchovský

Critique : Innocence

Quand on parle d'innocence en l'appliquant à l'être humain, on la marie en général avec des termes comme "préservée" ou "perdue". On aime à concevoir l'innocence comme un état naturel, fragile et éphémère. Dans le nouveau film de Jan Hrebejk et son scénariste Petr Jarchovský, l'innocence a autant de chances d'être sauvée qu'un flocon de neige en enfer.

La plupart des personnages d'Innocence [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
interview : Jan Hrebejk
fiche film
]
ont au moment où on les rencontre déjà perdu (ou jeté au vent) leur innocence. Tomáš (Ondrej Vetchý) est médecin. Il vit avec son épouse Milada (Zita Morávková), leur fille (Rebeka Lizlerová), la soeur de Milada, Lída (Anna Geislerová), ainsi que son père (Ludek Munzar).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

En-dehors des gens de la maisonnée, il y a aussi l'ex-mari de Milada, Láda (Hynek Cermák), et leur fils handicapé, dont ils partagent la garde. Láda est un type morose qui ne trouve d'autre joie dans la vie que celle, douce-amère, de s'occuper de son fils et que les sentiments qu'il a encore pour Milada.

La spécialité de Láda est le crime contre mineurs, donc quand Tomáš est accusé d'avoir abusé d'une patiente de 14 ans, Olinka (Anna Linhartová), il se saisit de l'affaire. N'importe quelle personne un tant soit peu censée sentirait les dangers de ce conflit d'intérêts. Pas Láda, car il ferait n'importe quoi pour servir à quelque chose aux yeux de Milada.

Finalement, Tomáš est acquitté, mais l'enquête a drastiquement affecté la famille, notamment Lída. Un autre complot fait surface et à sa manière, une certaine justice se fait.

Vetchý incarne le médecin avec un flegme qui n'est coloré que ce sourire de joconde qui n'appartient qu'à lui et suggère qu'il détient un secret. Geislerová incarne une Lída à la condition psychologique fragile qui ne se sent à l'aide qu'en faisant le clown pour les enfants de l'hôpital de Tomáš. Le reste du temps, elle se sent comme la cinquième roue du carrosse entre Tomáš et Milada.

La jeune Olinka de Linhartová est une enfant qui emploie sa ruse soit à faire plier le monde des adultes à ses désirs, soit à le détruire. Le fait que l'actrice adolescente dépasse aussi bien le problème de sa ressemblance physique avec Geislerová et explore des rôles difficiles suggère qu'elle pourrait sérieusement devenir un jeune talent européen.

Les véritables stars du film sont toutefois Cermák et Morávková. Cette dernière est particulièrement brillante dans une scène où Milada met Láda devant ses échecs en tant que mari. Un court instant, on croirait qu'elle veut lui arracher les yeux et peu après, Láda s'écroule, la diatribe de son ex-femme ayant pris la forme de dernière goutte dans la coupe des insoutenables cruautés qu'il rencontre chaque jour dans son travail.

Hrebejk et Jarchovsky se sont pour ce film inspirés de faits réels survenus dans leur pays, mais ils auraient tout aussi bien pu s'inspirer d'une page de Nabokov. Ils disent avoir été tentés d'examiner comment la vie privée devient publique à travers les médias, comme dans Kawasaki's Rose [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, mais ont finalement préféré se concentrer sur les relations humaines en jeu.

En revanche, comme Kawasaki's Rose, Innocence n'est pas un film facile pour le public. Sans être choquant ni austère, ce polar tient plus du film d'art et d'essai que du film de genre. Tous les films de Hrebejk et Jarchovský trouvent certes toujours un certain succès au box-office local, suffisamment pour s'essayer à un film susceptible d'intéresser davantage les festivals - à moins que ceux-ci ne regrettent l'accent résolument tchèque qui résonnait dans leurs oeuvres précédentes.

galerie photo

titre international : Innocence
titre original : Nevinnost
pays : République tchèque
vente à l' étranger : Le Pacte
année : 2010
réalisation : Jan Hrebejk
scénario : Petr Jarchovský
acteurs : Ondřej Vetchý, Anna Geislerová, Ludek Munzar
cinando

Follow us on

facebook twitter rss

ArteKino

Newsletter

Unwanted_Square_Cineuropa_01