Choisissez votre langue en | es | fr | it

Critique

email print share on facebook share on twitter share on google+

Heartstone : un été qui change la vie

par 

- VENISE 2016 : Guðmundur Arnar Guðmundsson signe son premier film, sur deux adolescents qui se préparent à passer à l’étape cruelle et délicate de l’âge adulte. C’est le premier film islandais à Venise

Critique
Baldur Einarsson y Blær Hinriksson en Heartstone

C’est le film des “premières fois” : pour le réalisateur, pour les jeunes protagonistes et pour l’Islande à Venise. Avec Heartstone [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
interview : Guðmundur Arnar Guðmundsson
fiche film
]
, en compétition aux Venice Days, Guðmundur Arnar Guðmundsson signe son premier long métrage, mais aussi le premier film islandais à être présenté à la Mostra de Venise, à travers le récit de deux adolescents aux prises avec l’étape cruelle et délicate de l’âge adulte. Un thème maintes fois abordé au cinéma, mais qui se concentre ici sur la découverte de soi et de sa sexualité, parfois problématique, en en décrivant subtilement les étapes.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

C’est l’été, nous sommes dans un village de pêcheurs de l’est de l’Islande, situé à des kilomètres de Reykjavik, la capitale. Thor et son ami inséparable Christian (interprétés par les jeunes débutants Baldur Einarsson et Blær Hinriksson) n’ont pas grand-chose à faire. Ils pêchent des poissons improbables, volent dans des voitures et regardent des images sexy à la loupe grossissante et entre temps, ils comptent les poils (encore peu nombreux) qui poussent sur leur torse. L’attention est bien là, sur le corps qui change et qui voudrait changer plus vite : Thor se regarde dans le miroir, fait ressortir ses muscles et simule un baiser passionné. Il cherche un peu d’intimité dans la maison, mais ses deux sœurs, un peu plus âgées que lui, l’en empêchent en ne perdant jamais une occasion de le provoquer, de l’humilier et de le mettre à nu (au sens propre).

Lui et Christian, qui est plus grand et protecteur, sont aussi l’objet de moqueries pour être constamment ensemble, comme un couple d’amants, provocations normales de jeunes de leur âge. Les deux garçons commencent ensuite à sortir avec Beth et Hanna, mais leur parcours commence à prendre des chemins différents : le premier découvre l’amour, le second se sent toujours plus proche de son ami. Dès lors, plus Thor est au septième ciel, plus Christian désespère, ce qui affectera leur vie. Du monde du jeu à la découverte de soi, le passage sera difficile, choquant et douloureux. Et avec l’hiver qui approche, la nature – les immenses étendues vertes, la mer impétueuse, la pluie dans laquelle les protagonistes semblent se fondre, et enfin la neige – sera le témoin de la fin d’une saison lumineuse. Une histoire d’amitié à travers le passage délicat de l’adolescence, qui rend parfaitement la problématique d’un âge où notre pire ennemi n’est autre que nous-mêmes.

Heartstone est produit par les compagnies islandaise Join Motion Picture et danoise SF Studios Production. Les ventes internationales sont assurées par la compagnie berlinoise Films Boutique.

(Traduit de l'italien)

galerie photo

titre international : Heartstone
titre original : Hjartasteinn
pays : Islande, Danemark
vente à l' étranger : Films Boutique
année : 2016
réalisation : Guðmundur Arnar Guðmundsson
scénario : Guðmundur Arnar Guðmundsson
acteurs : Søren Malling, Baldur Einarsson, Blær Hinriksson, Diljá Valsdóttir

prix/sélections spéciaux

Venice Film Festival 2016

Venice Days
cinando

Follow us on

facebook twitter rss

Newsletter

ArteKino