Choisissez votre langue en | es | fr | it

Interview : Martin Khoolhoven • Réalisateur

email print share on facebook share on twitter share on google+

"Recréer un sentiment de cohésion sociale"

par 

- Le favori du cinéma intimiste Martin Koolhoven réalise sa première comédie grand public quand son pays en a besoin

Interview : Martin Khoolhoven •  Réalisateur

Cineuropa : Het Schnitzelparadijs [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Martin Khoolhoven
interview : Mimoun Oaïssa
fiche film
]
(Schnitzel Paradise), comédie grand public, représente une rupture avec les films d'art et d'essai à petits budgets qui constituent votre filmographie. Pourquoi ce changement, et pourquoi maintenant?

Martin Khoolhoven : Je n'ai pas ressenti ça comme un grand changement. En fait, je pense que le changement de mentalité ou le changement dans ma filmographie est intervenu entre De grot (The cave) et Het zuiden (South) [ses deux derniers films avant Het Schnitzelparadijs]. Mais je comprends que les gens le voient de cette façon, car c'est mon premier film grand public. J'ai toujours voulu faire des films comme celui-là aussi et il me semblait que c'était le bon moment pour aborder certaines questions qui sont traitées dans Het Schnitzelparadijs; je me sentais juste suffisamment à l'aise pour faire ce film de la façon que je voulais. Het Schnitzelparadijs est le premier film que j'ai fait en pensant au grand public, ce qui crée une pression totalement différente lorsque le film est sur le point de sortir. Depuis la sortie, tout semble prometteur, mais les chiffres devront le confirmer.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Quelle a été l'influence du contexte socio-politique en Hollande sur le développement du film?
J'avais vraiment l'impression que les discussions publiques dramatisaient et polarisaient à outrance les questions liées aux immigrés et à l'intégration. Que ce n'était pas quelque chose que je pouvais attester dans mes propres expériences. Je me suis dit qu'il y avait suffisamment de choses qui "nous" liaient à "eux" et vice versa, et je voulais faire un film positif sur ça. Il n'y a pas assez de choses optimistes à dire sur l'immigration en Hollande. L'idée était donc de faire une comédie amusante qui pourrait créer ou recréer un sentiment de cohésion sociale pour les spectateurs.

Quelle a été l'importance du succès de Shouf Shouf Habibi, la comédie sur choc des cultures [le film hollandais ayant fait le plus d'entrées en 2004] dans la réalisation de ce film?
Tout d'abord, je préfère parler d'une comédie "multiculturelle" plutôt que de "choc des cultures".Het Schnitzelparadijs ne parle pas vraiment de choc culturel. Il se déroule seulement dans un environnement multiculturel. Le scénario de Het Schnitzelparadijs [basé sur le roman homonyme de 2001 de Khalid Boudou] était en développement avant que Shouf Shouf Habibi ne sorte. Je suis donc arrivé plus tard. Pour ce qui est du succès de Shouf, ça a certainement été plus facile de rassembler l'argent pour ce projet, car ce film a prouvé qu'une comédie multiculturelle pouvait plaire au public. En ce qui concerne le film lui-même, cependant, ce n'était pas vraiment une référence pour mon travail.

Peut-on parler d'une tendance de comédies ou de films multiculturels hollandais ?
J'espère que oui. Je ne crois pas qu'il s'agisse d'une coïncidence si on fait ces films, et davantage sont à venir. Ces deux films ont eu un succès critique et public et ils ont prouvé qu'il y a un marché pour les films abordant des thèmes comme ceux-là, et comme pour n'importe quel genre de film qui a du succès, d'autres films similaires seront faits. J'espère simplement que les gens ne considèreront pas ce phénomène d'une manière restrictive; ce qui compte le plus, c'est que les films reflètent la société dans laquelle ils vivent. Ça n'a pas été fait depuis très longtemps en Hollande et nous devons nous rattraper; peut-être qu'avec Shouf et Het Schnitzelparadijs, nous avons commencé à combler ce manque.

Pensez-vous qu'il est possible qu'il y ait un Head-on [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
hollandais [film brutalement honnête sur les immigrés turcs-allemands] en perspective?

Ce serait formidable, mais c'est encore un grand pas à faire ! Le réalisateur [Fatih Akin] a lui-même une expérience d'immigré, ce qui n'est pas mon cas. En Hollande, il y a encore très peu d'acteurs et encore moins de réalisateurs ou scénaristes qui viennent de ce milieu. Peut-être que cela viendra dans le futur.

galerie photo

titre international : Schnitzel Paradise
titre original : Het Schnitzelpardijs
pays : Pays-Bas
vente à l' étranger : MDC International
année : 2004
réalisation : Martin Koolhoven
scénario : Marco van Geffen, Khalid Boudou
acteurs : Mounir Valentyn, Bracha van Doesburgh, Mimoun Oaïssa, Yahya Gaier, Mohammed Chaara, Micha Hulshof
cinando

Follow us on

facebook twitter rss

ArteKino

Newsletter

Unwanted_Square_Cineuropa_01