Choisissez votre langue en | es | fr | it

Interview : Jeroen Beker • Producteur

email print share on facebook share on twitter share on google+

Produire le pied sur l'accélérateur

par 

Interview : Jeroen Beker • Producteur

Jeroen Beker est le co-fondateur (avec Frans van Gestel) de la maison de production hollandaise Motel Films, qui produit des films d'auteurs et des oeuvres grand public, "le pied sur l'accélérateur.

Cineuropa : Quelle est l'esprit de votre société de production?
Jeroen Beker : Nous aimons produire des projets d'auteurs, des travaux artistiques susceptibles d'attirer l'attention dans le monde entier, notamment en étant présents aux plus grands festivals. Nous aimons tout autant monter des projets plus importants et plus commerciaux pour des réalisateurs/scénaristes hollandais connus, afin de proposer à un public le plus large possible un cinéma de qualité. C'est une autre manière de travailler, mais qui est tout aussi plaisante.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

En finançant des projets comme Route 2000 et De Oversteek, vous avez permis à de jeunes talents de montrer ce qu'ils savaient faire avec une caméra. Pensez-vous que les jeunes talents des Pays-Bas reçoivent suffisamment de soutiens pour bien se développer?
Il y a un manque chronique de financements et cela empêche qu'une politique de soutien soit développée de manière satisfaisante, mais nous avons assez de talents, même s'il est vrai que nous n'éprouvons semble-t-il pas assez le besoin de raconter de bonnes histoires. Cependant, si le Danemark y arrive, avec ses 5 millions d'habitants et son budget de 40 millions d'euros, le cinéma hollandais, qui dispose de plus d'argent, devrait pouvoir se distinguer. Les producteurs sont trop absorbés par ce qui est "à la mode" pour penser sur le long terme. On devrait investir davantage dans les jeunes talents et les laisser faire des films. Tout le monde continue de chercher le nouveau Tarantino, mais les frères Dardenne avaient déjà fait quelques films avant de remporter le succès qu'on sait. Le talent peut se présenter très tôt mais il faut aussi le cultiver.

Dernièrement, le box-office local a été dominé par les films pour enfants et adolescents. Que faire pour attirer davantage de spectateurs adultes?
On devrait plus se pencher sur les désirs du public de 30 ans et plus. Le film Twin Sisters prouve bien que le public des adultes peut/i> aussi être conquis. Nous espérons que notre prochaine coproduction, Black Book, et la comédie romantique Alles is liefde prouveront que nous sommes capables de faire des films de qualité pour les spectateurs d'âge adulte.

Comment s'est passée la phase de production de Northern Light? Ce film est-il un produit typique de Motel Films?
Oui, très typique : ce film est engagé, sensible, fait sur mesure et courageux (c'est le seul film d'intérêt majeur en 35mm). Nous avons travaillé en proche collaboration avec le réalisateur à chaque stade, en l'encourageant tout en le laissant faire son chemin dans ce projet avec les gens en qui il avait confiance ou qui se prêtaient particulièrement à ce projet — mais ce en gardant les choses en main. Le résultat final promettait d'être "pro" : images superbes, son excellent. C'est un film qui peut être regardé dans le monde entier, et qui devrait l'être!

Northern Light [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : David Lammers
interview : Jeroen Beker
fiche film
]
a été apprécié des critiques lors de sa présentation au Festival de Rotterdam. Quelle est votre stratégie marketing pour sa sortie aux Pays-Bas?

Le film sortira sur huit écrans dans des grandes villes dès le 20 avril. Nous l'avons également proposé pour Cannes et espérons avoir de bonnes nouvelles à cet égard : en pleine sortie nationale, cela serait une belle publicité — comme ce qui s'était passé avec Guernsey [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
[film hollandais présenté l'année dernière à la Semaine des Réalisateurs]. Nous comptons aussi capitaliser les bonnes impressions recueillies dans les médias (on nous a demandé beaucoup d'interviews pour David) et le bouche-à-oreille. Au niveau international, il nous faut un beau tremplin ; Cannes nous permettrait d'attirer l'attention des étrangers et d'un bon vendeur et, je l'espère, de stimuler les ventes.

galerie photo

titre international : Northern Light
titre original : Langer Licht
pays : Pays-Bas
année : 2006
réalisation : David Lammers
scénario : David Lammers
acteurs : Raymond Thiry, Dai Carter, Melody Klaver, Fikret Koc, Monique Sluyter

prix/sélections spéciaux

EFA 2006 sélection
Rotterdam 2006 Tiger Awards Competition
cinando

Follow us on

facebook twitter rss

Les Arcs report

Newsletter

WTW Men on the Edge
Unwanted_Square_Cineuropa_01