Choisissez votre langue en | es | fr | it

Interview : Isabelle Huppert • Actrice

email print share on facebook share on twitter share on google+

"Un climat de surprise extrême"

par 

- La célèbre actrice française raconte sa plongée dans l’univers de Philippin Brillante Mendoza.

Interview : Isabelle Huppert • Actrice

La star française n’a pas hésité à se lancer dans un tournage aux Philippines piloté par le talentueux Brillante Mendoza. Une association réussie avec Captive [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Brillante Mendoza
interview : Isabelle Huppert
fiche film
]
, projeté en compétition la 62ème Berlinale et une expérience que l’actrice a décrypté pour la presse internationale.

La préparation du rôle
Isabelle Huppert : "En tant qu’acteurs, nous n’avons pas rencontré de personnes qui aient été dans la situation des personnages du film. Nous étions libres de notre interprétation. Il n’y a pas eu beaucoup de préparation pour ce rôle, car je ne pense pas qu’il faille préparer un moment si inattendu où la surprise fait entièrement partie du choc que le film est censé dépeindre. Mendoza a le talent de capturer ce moment. Moins on se prépare, mieux c’est pour ce type de film et c’est d’ailleurs l’une de ses grandes forces. Comment créer un chaos et comment le contrôler en plongeant les acteurs dans un climat de surprise extrême ? C’est tout le talent de Brillante Mendoza. Nous ne savions jamais à quoi nous attendre. Les acteurs ne se connaissaient pas avant. Il y avait un scénario, mais Brillante ne le suis pas vraiment. Tout reste inattendu. C’est une situation finalement très proche de la réalité."

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le danger
"Ce qui n’est pas confortable pour le spectateur est généralement plus confortable pour l’acteur qui peut s’investir profondément dans quelque chose d’extrême. Je n’ai pas choisi le rôle proposé par Brillante Mendoza, mais j’ai choisi Brillante Mendoza et son univers. C’est une grande opportunité pour moi d’avoir un rôle dans cet univers. Ce qui a peut-être été le plus difficile pour moi en tant qu’actrice avec ce rôle, c’est de faire partie d’un ensemble plutôt qu’être dans la performance et risquer à tout moment d’en faire plus que cet ensemble et briser son équilibre. Nous étions parfois dans des situations très dangereuses. Je n’avais pas l’impression d’être dans une fiction, mais dans la réalité et nous nous sentions obligés d’agir en conséquence, de réagir en conséquence. Il ne s’agit pas de créer un rôle, mais plutôt de le vivre au moment où il se présente à vous dans un contexte bien réel."

L’interprétation
"Quels que soient mes films, je n’ai pas différentes méthodes pour jouer, mais mon jeu est dirigé par différents réalisateurs et il faut savoir céder à cette orientation. Dans le film, il y a des acteurs professionnels et des personnes qui ne sont pas acteurs comme Katherine Mulville. C’est très intéressant, car les acteurs professionnels essaient de ne pas l’être et les non acteurs essaient d’être professionnels."

"Quand je joue, je ne pense pas trop, ni avant, ni pendant, ni même après le tournage. C’est peut-être le secret. Je le fais et puis c’est tout. Je pense que je ne vois jamais mes rôles comme des personnages, mais plutôt comme une succession d’états : faim, énervement, fatigue, etc. Je ne pense pas en termes de rôles, mais plutôt en termes d’émotions parce que c’est moins abstrait pour moi. Ce sont des états que je peux comprendre. "

Une expérience
"Un tournage avec Brillante Mendoza, c’est une expérience assez nouvelle pour moi. Il part de la réalité et va au delà de ce qu’on attend d’un tournage avec une dramatisation plus construite. Bien sûr, la technique doit suivre cette intention. Tout est très rapide, la caméra est moins intrusive, le temps entre les prises plus court. C’est une autre façon de vivre un tournage en oubliant presque qu’il s’agit d’un tournage, même si nous sommes entourés de la technique et de tout ce qu’il faut pour faire un film."

galerie photo

titre international : Captive
titre original : Captive
pays : France, Philippines, Royaume-Uni, Allemagne
vente à l' étranger : Playtime
année : 2012
réalisation : Brillante Mendoza
scénario : Brillante Mendoza, Boots Agbayani Pastor
acteurs : Isabelle Huppert, Maria Isabel Lopez, Mercedes Cabral, Joel Torre, Raymond Bagatsing, Rustica Carpio, Ronnie Lazaro

prix/sélections spéciaux

Berlinale 2012 En compétition
regarder le film en VàD

(Service disponible uniquement en France)

cinando

Follow us on

facebook twitter rss

ArteKino

Newsletter

Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01