Choisissez votre langue en | es | fr | it

Interview : Zrinko Ogresta • Réalisateur

email print share on facebook share on twitter share on google+

"Tous ces niveaux de personnalité compliqués qui peuvent se chevaucher"

par 

- Le réalisateur croate Zrinko Ogresta, qui a présenté On the Other Side au Panorama du Festival de Berlin, évoque la genèse du film, son travail avec les acteurs et son idée de la mise et scène

Interview : Zrinko Ogresta  • Réalisateur

Cineuropa: On the Other Side [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Zrinko Ogresta
fiche film
]
est le premier film depuis Here où vous traitez directement des conséquences sociales et politiques de la guerre en Croatie.
Zrinko Ogresta : J'ai ce sujet en tête depuis quelques années, et je voulais en faire un film, mais je ne trouvais pas le bon scénariste pour le mettre en forme selon mon idée. Je suis même arrivé au stade du "ras-le-bol" et j'ai fait d'autres films. Et puis j'ai rencontré Mate Matisić (co-scénariste et compositeur des musiques du film, ndlr.) et nous nous sommes bien entendus professionnellement et personnellement. Je dois reconnaître que quand je fais un film, ce n'est pas la narration qui m'intéresse avant tout, mais justement, c'est là qu'il excelle.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le film amène à des réflexions bien plus vastes que celles qu'impliquent son sujet à proprement parler.
C'est un film sur le pardon, et sur la possibilité de pardonner sans blesser d'autres gens. J'ai essayé d'adopter une attitude humaniste et je pense d'ailleurs que c'est l'attitude à adopter pour tous ceux qui, comme moi, vivent dans les Balkans, si nous voulons continuer à vivre paisiblement avec nos voisins. Cependant, le film parle aussi de la complexité humaine, de tous ces niveaux de personnalité compliqués qui peuvent se chevaucher.

Comment avez-vous choisi vos acteurs et comment avez-vous travaillé avec eux ?
Je n'ai jamais terminé un scénario sans avoir déjà mes acteurs. Quand je les choisis, j'aime bien rester ouvert. Très vite après que Mate et moi-même ayons fini une version du scénario dont nous étions contents, j'ai décidé que les rôles principaux seraient confiés à Ksenija Marinković et Lazar Ristovski. Ils sont tous les deux brillants, fins et très expressifs pour ce qui est des émotions. Pour ne rien gâcher, ils sont tous deux très intelligents. Nous avons travaillé très méticuleusement. Lazar a participé à quatre séries de répétitions à Zagreb. Nous avons fini par parler des personnages plus que nous ne répétions dans le sens classique du terme. Il était extrêmement important qu'il n'y ait absolument aucun malentendu concernant les personnages. Nous avons même consulté un psychiatre pour approfondir certaines des situations dans lesquelles se retrouvent les personnages. Je peux véritablement dire qu'en tant que réalisateur, j'ai dû moi aussi aller "de l'autre côté" de l'esprit humain pour pouvoir diriger les acteurs comme il fallait et amener le récit progressivement jusqu'à son point critique.

Comme dans vos films précédents, les personnages et l'action sous souvent enfouis dans l'image, placés derrière des fenêtres ou des portes.
J'essaie d'éviter d'interpréter mes propres films et mes méthodes. J'ai l'impression qu'ils en sortent diminués dès que je mets des mots dessus. Tout ce que je peux dire, c'est que le titre du film, On the Other Side (litt. "de l'autre côté"), est métaphorique sur la forme comme sur le fond. Cela veut dire "de l'autre côté de l'esprit" parce que les actions des personnages dépassent souvent la raison. J'entends par là qu'elles sont franchement irrationnelles. Ainsi, les images aussi sont "de l'autre côté", dans le sens où il y a souvent un obstacle entre la caméra et le personnage filmé, comme si on regardait la scène des coulisses. Chaque scène est un seul plan ininterrompu, mais les gens qui ont vu le film ne l'ont pas remarqué et j'en suis ravi, parce que si cela avait été le cas, cela voudrait dire que mon travail est "visible" et ça paraîtrait forcé. J'ai procédé comme cela avant tout pour que les images semblent le plus authentiques possible, pour créer l'impression que le réel apparaît sans avoir été manipulé.

(Traduit de l'anglais)

galerie photo

titre international : On the Other Side
titre original : S one straane
pays : Croatie, Serbie
année : 2016
réalisation : Zrinko Ogresta
scénario : Zrinko Ogresta, Mate Matišić
acteurs : Lazar Ristovski, Tihana Lazović, Ksenija Marinković

prix/sélections spéciaux

Berlinale 2016
Panorama
La Rochelle International Film Festival 2016 
Warsaw Film Festival 2016 
CinEast film festival 2016 
Arras Film Festival 206 
cinando

Follow us on

facebook twitter rss

Astra

Newsletter

EPI Distribution
LIM