Les Gardiennes (2017)
The Square (2017)
La Passion Van Gogh (2016)
La Belle et la meute (2017)
L'Insulte (2017)
Makala (2017)
Winter Brothers (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

“L'objectif est d'élever l'intérêt des gens pour le cinéma européen"

email print share on facebook share on twitter share on google+

Xavier Troussard • Programme MEDIA

par 

- Cineuropa s'est entretenu avec le nouveau chef d'unité MEDIA sur le soutien prévu par l'Europe pour le secteur audiovisuel

Xavier Troussard • Programme MEDIA

En 2014, MEDIA va être intégré dans le nouveau programme Europe créative. Xavier Troussard, le nouveau chef d'unité MEDIA, a évoqué pour Cineuropa l'approche et les objectifs du nouveau programme de financement.

Cineuropa : Quel genre de mesures de financement auront la priorité avec le nouveau programme MEDIA ?
Xavier Troussard : D'abord, la tâche la plus importante que nous avons devant nous, c'est assurer que la transition se fasse sans heurt de MEDIA 2007 au nouveau MEDIA en tant que sous-programme à l'intérieur d'Europe créative à partir de 2014. Nous n'avons donc pas proposé de changements radicaux par rapport à ce qui existe déjà. Les postes de financement prioritaires restent la formation, le développement, la programmation télévisuelle, la distribution, l'accès au marché et les festivals. Nous allons en outre introduire trois nouvelles actions : un programme de soutien pour les fonds d'aide à la coproduction internationale, un programme pour le développement des jeux vidéos et une initiative destinée à accroître l'audience qui financera les initiatives pédagogiques en matière de cinéma et d'autres événements destinés à élever l'intérêt des gens pour le cinéma européen. L'élargissement du public et l'usage des technologies numériques seront des aspects transversaux qui se retrouveront dans toutes les actions du programme Europe créative.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Comment cela va-t-il fonctionner en pratique ? 
Par exemple, nous allons demander à tous les festivals soutenus par MEDIA de renforcer leurs initiatives d'émulation et d'éducation du public. Nous allons encourager les formations qui aideront les professionnels à gérer les challenges soulevés par la numérisation. Au niveau de l'accès au marché, en plus des marchés physiques, nous allons promouvoir les nouveaux outils en ligne pour faciliter le contact et la constitution de réseaux. À partir des résultats de la première année d'Europe créative, nous adapterons petit à petit l'ensemble de nos rouages pour que l'impact structurel du nouveau programme soit maximisé. Nous avons déjà prévu de publier, au second semestre 2014, un nouvel appel à candidatures pour la distribution numérique qui intégrera davantage la vidéo à la demande (VàD) à la ligne d'action suivie par notre projet pilote – mais cette action particulière va requérir la consultation d'experts et professionnels en la matière.

Comment le programme MEDIA gère-t-il le fait que la distribution en ligne ne génère pas de vrais revenus pour l'instant ?
MEDIA soutient les plateformes de VàD depuis deux ans déjà. Cette aide était importante pour aider les Européens à se lancer dans cette voie, mais je pense qu'il est temps de réévaluer nos programmes de soutien en tenant compte du développement du marché de la VàD et de l'arrivée de nouveaux opérateurs. En 2014, nous allons lancer une consultation auprès des intéressés aux fins d'élaborer un programme de distribution en ligne plus vaste qui offrira aussi des possibilités de financement aux opérateurs de ce domaine qui ont recours au commerce électronique entre entreprises (ou B2B). L'objectif final, c'est de créer un environnement positif qui favorise l'accessibilité, la découvrabilité et la promotion des films européens sur les services de VàD.

Quelle part aura la distribution en salle dans le nouveau programme ?
Faire progresser la circulation des oeuvres européennes non-nationales en Europe restera un des objectifs principaux du sous-programme MEDIA. Le soutien à la distribution en salle va bien sûr continuer de jouer un grand rôle, parce que c'est de sortir au cinéma qui donne de la valeur aux films. En 2014, plus de la moitié du budget de MEDIA ira vers les distributeurs et vendeurs, sans oublier le réseau Europa Cinemas. En même temps, il nous faut trouver de nouvelles manières d'accroître la circulation des films qui n'arrivent jamais sur les écrans et ne sont pas distribués au-delà de quelques territoires clefs.

Quelles sont les fenêtres de distribution qui vont bénéficier des initiatives d'élargissement du public ?
Notre action comprend des projets destinés aux nouveaux médias comme aux circuits traditionnels, pour le cinéma et la télévision. L'objectif est d'élever l'intérêt des gens pour le cinéma européen, notamment celui des jeunes et des enfants. Aujourd'hui, les enfants naviguent continuellement entre différentes offres sur de multiples plateformes ; ils s'attendent à pouvoir accéder à n'importe quel contenu en tout lieu et à tout moment. Les salles de cinéma ne sont pour eux qu'un lieu de consommation de films parmi d'autres. Dans ce contexte de concurrence dans le domaine des loisirs, nous devons stimuler activement leur curiosité et les mettre en mesure de faire des choix en connaissance de cause sur ce qu'ils veulent voir et où. À cette fin, dans le cadre de nos activités d'élargissement du public, nous allons soutenir les mouvements pédagogiques pour les enfants et les jeunes ainsi que les projections organisées pour toucher des spectateurs en plus. L'éducation au cinéma est également un élément important de notre programme de soutien aux festivals.

La proposition de la Commission européenne de porter le budget d'Europe créative à 1,8 milliard d'euros pour la période 2014- 2020 n'a pas été approuvée par le Conseil européen ni le Parlement. Le budget du programme est de 1,46 milliard. Est-ce que cela va entraîner des coupes dans certains postes, dans la mesure où le nouveau programme comporte encore plus d'initiatives ?
Par rapport au niveau actuel de financement dans les secteurs de la culture et de la création, nous avons obtenu une belle augmentation de budget de 9%. Cela dit, la somme d'1,46 milliard n'est pas répartie également entre les sept années du plan. L'augmentation de budget ne sera visible qu'à partir de 2016.

Quand les premiers appels à candidatures seront-ils lancés ?
Nous essayons de rendre les demandes aussi simples que possible. Nous avons mis en place des formulaires en ligne et à l'avenir, nous allons aussi passer aux rapports en ligne. Les premiers appels et règlements vont probablement être publiés en décembre, dans la plupart des postes : formation, développement, distribution, festivals et accès au marché. Les nouvelles actions comme l'élargissement du public seront lancées un peu plus tard. Nous sommes présentement dans une phase de négociation avec les États-membres concernant notre plan de travail pour 2014. 

(Traduit de l'anglais)

Newsletter

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01

Follow us on

facebook twitter rss