Home (2016)
El bar (2017)
Sage Femme (2017)
Fixeur (2016)
The Giant (2016)
Fiore (2016)
Brimstone (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

"L'Italie est meilleur pays pour vendre des productions italiennes"

email print share on facebook share on twitter share on google+

Mattia Oddone • Responsable des ventes internationales cinéma et télévision, Rai Com

par 

- Rai Com présente une liste de films très intéressants à la Business Street de Rome. Cineuropa a rencontré Mattia Oddone, le responsable des ventes internationales cinéma et télévision

Mattia Oddone  • Responsable des ventes internationales cinéma et télévision, Rai Com

Le soleil brille à Rome mais pour Rai Com (la section de ventes internationales du distributeur italien Rai), cette phrase vaut aussi au sens métaphorique. En effet, le bilan provisoire Marché international du film du Festival international de Rome est bon.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Au marché romain, Rai Com propose une liste de films très intéressants, notamment des chouchous des festivals comme Âmes noires [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Francesco Munzi
fiche film
]
de Francesco Munzi etLeopardi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Mario Martone
fiche film
]
de Mario Martone, tous deux en compétition à Venise et au programme à Toronto, mais aussi Oriana de Marco Turco (en post-production), sur la célèbre journaliste italienne Oriana Fallaci.

C'est sur l'élégante terrasse du toit au quartier général du Marché international du film à l'Hôtel Bernini Bristol que Cineuropa a discuté avec Mattia Oddone, responsable des ventes internationales cinéma et télévision chez Rai Com. 

Cineuropa : Que pensez-vous de cette édition de la Business Street ?
Je dirais que les gens sont contents. C'est l'endroit parfait pour travailler. On y insiste beaucoup sur les productions italiennes, car les distributeurs étrangers, conscients que notre cinéma est prometteur, sont à la recherche de titres italiens. Les gens s'affairent sur le marché : tout le monde s'intéresse au programme, les projections sont bondées. Je pense que la Business Street va dans le bon sens : l'Italie reste le meilleur endroit pour vendre des productions italiennes. De fait, au Festival international de Busan, de nombreux acheteurs m'ont dit : "Nous parlerons des films italiens à Rome". Les organisateurs ont répondu à cette demande et ils sont parvenus à un très bon résultat. 

Quel est votre line-up à Rome ?
Nous avons prévu un solide line-up de titres récents que nous avons présentés à Venise et Toronto, notamment Âmes noires et Leopardi, mais aussi The Dinner [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Ivano De Matteo
fiche film
]
d'Ivano De MatteoItaly in a Day [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Gabriele Salvatores, A Golden Boy [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Pupi Avati et deux longs métrages en post-production : Latin Lover de Cristina Comencini et Oriana de Marco Turco, qui suscite beaucoup d'impatience. 

Quel est le bilan provisoire de votre participation à cette édition du Marché international du film ?
Il est très positif. Nous avons conclu une pré-vente pour Oriana avec le Taïwan et nous avons vendu Âmes noires à plusieurs pays, notamment la Norvège, le Taïwan et le Portugal. Nous sommes encore en négociation sur ce titre avec la Turquie, l'Espagne, le Canada et les États-Unis. Le Japon a acheté The Mafia only Kills in Summer [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Pierfrancesco Diliberto
festival scope
fiche film
]
de Pif, ce dont je suis ravi. Nous espérons signer d'autres contrats avant la fin du marché.

(Traduit de l'anglais)

Newsletter

CASI HECHO Home

Follow us on

facebook twitter rss

Doc Spring