La Fille inconnue (2016)
Baccalauréat (2016)
María (y los demás) (2016)
United States of Love (2016)
Waves (2016)
Il più grande sogno (2016)
American Honey (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

“L’industrie du film est dans une phase de transition”

email print share on facebook share on twitter share on google+

Pascal Diot • Directeur du Venice Production Bridge

par 

- Pascal Diot, le directeur du Venice Production Bridge, a évoqué pour Cineuropa le nouveau marché et les tendances actuelles de l’industrie du film

Pascal Diot  • Directeur du Venice Production Bridge

Le Venice Production Bridge est un développement du Marché du Film de la Mostra de Venise allant dans le sens du Marché Venice Gap-Financing qui s’ouvre cette année, pour première fois, aux projets en réalité virtuelle (VR en anglais). Le marché vénitien est également, comme le souligne son directeur, Pascal Diot, un lieu de discussion où l’on débat du financement de la culture et des secteurs de la création, ainsi que du futur du cinéma.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)Cine Iberoamericano Int

Cineuropa : Le marché Venice Production Bridge est-il une réponse aux nouvelles tendances de l’industrie du film ?
Pascal Diot : Le Marché Gap-Financing de Venise l’était déjà. Il a été créé pour combler un manque dans l’industrie : en effet, l’objectif est de compléter les 30 derniers pourcents du budget des projets. Tous les autres marchés de la coproduction se concentrent sur le début, le développement, mais – et vous pouvez poser la question à n’importe quel producteur, on vous le confirmera – il est devenu tout aussi difficile de trouver de l’argent pour terminer un projet que d’obtenir les premiers fonds pour amorcer son développement. 

Pour la première fois, le marché va accueillir des projets en réalité virtuelle. Le nombre de réalisateurs qui veulent s’essayer à la VR a-t-il beaucoup augmenté ?
Oui, et le phénomène n’est pas limité aux jeunes talents. Les cinéastes aguerris aussi s’intéressent à cette nouvelle forme où tout reste encore à inventer : il s’agit de trouver de nouvelles structures narratives, et il y a des défis techniques à résoudre...

Comment vont se passer les séances de pitch ?
Le 2 septembre de 9h30 à 11h30, dans l’Espace Meetings, nous organisons une séance spéciale au cours de laquelle 15 projets innovants seront présentés, notamment ceux en VR, et les équipes des films en montreront aussi des extraits. 

Qu’est-ce qui attend, selon vous, l’industrie du film, dans un futur proche ? Grâce au numérique, un nouvel équilibre va-t-il se créer entre les films destinés aux cinémas, les productions télévisuelles, les webséries et les films en VR ?
Nous sommes dans une phase de transition. Des films vont continuer d’être produits pour les salles de cinéma, mais je crois que leur nombre va rapidement décroître. L’accent sera mis sur le divertissement et les titres commerciaux par opposition au circuit des festivals, qui deviendra la seule voie restante pour les films d’auteurs et l’art et essai. Quant à la production de séries télévisées, de webséries et de titres en VR, elle va augmenter, mais leur diffusion s’étalera sur d’autres supports : tablettes, smartphones, lunettes et casques VR...

Quel résultat a produit le Marché Gap-Financing de Venise pour les projets qui y ont été présentés ces deux dernières années ?
Parmi ces titres, Vierge sous serment [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Q&A : Laura Bispuri
fiche film
]
s’est retrouvé en compétition à Berlin l’année dernière, Peace to Us in Our Dreams [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Sharunas Bartas
fiche film
]
à la Quinzaine des Réalisateurs, First Light [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Vincenzo Marra
fiche film
]
aux Venice Days, Interruption [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Yorgos Zois
fiche film
]
dans la section Horizons, Bang Gang [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Eva Husson
fiche film
]
à Toronto. Cette année, Letters from War [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Q&A : Ivo M. Ferreira
fiche film
]
a concouru à Berlin, Grave [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Julia Ducournau
fiche film
]
a eu du succès à la Semaine de la Critique de Cannes, et la Mostra va projeter Monte [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
hors-compétition ainsi que The Eremites [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
dans la section Horizons. 85% des projets présentés ici ont pu être achevés et lancés en salle dans au moins un pays. 

Quels services et quel accompagnement le Marché du Film de Venise offre-t-il aux distributeurs et aux sociétés de ventes internationales ?
En premier lieu, nous leur réservons un espace, le Club de l’industrie, qui n’est ouvert qu’aux vendeurs, aux distributeurs et aux producteurs. Au-delà des projections marché (auxquelles nous consacrons cette année deux salles) et de notre Filmothèque numérique, nous offrons aux vendeurs membres d’Europa International une remise sur le tarif de l’accréditation, et nous avons fait venir à nos frais, pour quatre nuits, un certain nombre de distributeurs. 

Quels événements industrie proposez-vous cette année ?
Comme tous les ans, nous allons mettre en avant six projets en cours venus d’Afrique et du Moyen-Orient dans le cadre de Final Cut in Venice. Une initiative a été ajoutée au programme : la Zone Adaptation littéraire, qui va permettre à 15 éditeurs du monde entier de rencontrer, pendant deux jours, des producteurs, pour leur faire connaître leurs catalogues et leurs nouveaux titres. La fête VPB sera pour les professionnels une excellente occasion de réseauter, mais nous organisons aussi, avec MEDIA et la Commission européenne, le Forum européen du cinéma, qui consiste en une série de débats sur le financement de la culture et des secteurs de la création, ainsi que sur le futur du cinéma.

Et comment se présente le futur de Venise ? Avez-vous de nouveaux projets en développement pour les éditions à venir du marché ?
Nous ne cesserons jamais d’évoluer et de développer de nouveaux services autour de la production. Notre objectif est de faire du Venice Production Bridge un rendez-vous unique et incontournable pour les producteurs.

(Traduit de l'anglais)

Newsletter

Seneca's Day Lithuania

Follow us on

facebook twitter rss

Home Sweet Home