La Belle et la meute (2017)
Corps et âme (2017)
Handia (2017)
Valley of Shadows (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
I Am Not a Witch (2017)
The Square (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

"Avec ce film, j'aimerais encourager les femmes à faire ce qui leur semble juste"

email print share on facebook share on twitter share on google+

Marie Noëlle • Réalisatrice

par 

- Pour son biopic sur Marie Curie, sorti aujourd'hui en Allemagne, Marie Noëlle, auteure, réalisatrice et productrice française, a étudié les originaux des écrits de la scientifique

Marie Noëlle  • Réalisatrice
(© Birgit Heidsiek)

Avec Marie Curie [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Marie Noëlle
fiche film
]
, Marie Noëlle, qui est connue notamment pour avoir co-réalisé The Anarchist's Wife [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et Ludwig II [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
avec son mari, Peter Sehr, nous montre avec brio qu'elle est tout à fait capable de produire un film seule, suivant l'exemple de la lauréate du prix Nobel, qui a dû faire ses preuves, après le décès de son mari Pierre. Le film sort aujourd'hui en Allemagne, sous la supervision de NFP Marketing & Distribution

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Cineuropa: Qu'est-ce qui vous fascine le plus chez Marie Curie?
Marie Noëlle: J'admire sa façon de penser. Elle ne se souciait aucunement des conventions de l'époque. Marie Curie s'est toujours concentrée sur les choses qu'elle jugeait importantes, ce qui lui a permis de rester fidèle à elle-même. On a tous quelque chose à apprendre de Marie Curie. C'est incroyable qu'elle ait eu le courage de faire ce qu'elle voulait, surtout à une époque où tout était beaucoup plus compliqué. 

Dans le cadre de vos recherches, vous avez pu accéder aux originaux de ses écrits. Quelles difficultés avez-vous rencontrées pour obtenir cette autorisation?
Cela a été très difficile. J'ai dû demander une autorisation auprès de la Bibliothèque nationale de France et expliquer mon projet dans les moindres détails. Il a fallu attendre longtemps avant d'obtenir un rendez-vous. Ensuite j'ai dû signer une déclaration assurant que j'étais consciente que les documents étaient toujours radioactifs. Ses écrits étaient rangés dans son bureau et ils me les ont apportés dans une salle de lecture spéciale. Pour moi il était essentiel de voir son écriture, qui était très élégante – et j’ai noté que ses textes ne comportaient pratiquement aucune faute, bien que rédigés dans une langue qui n'était pas sa langue maternelle. 

Avez-vous rencontré des membres de sa famille?
Oui, j'ai rencontré sa petite-fille, Hélène Langevin-Joliot. Elle a d'ailleurs épousé le petit-fils de Paul Langevin, qui a fréquenté Marie Curie après le décès de son mari. Elle a une mentalité similaire à celle de Curie, qui n'avait jamais peur face au danger. Les théories qu’elle a élaborées à cette époque, sur la radioactivité, la relativité et la physique quantique, bases de la physique actuelle, étaient fascinantes pour les scientifiques. Ces physiciens étaient des humanistes passionnés par la science, et ils souhaitaient mettre leurs découvertes au profit de la société. 

Cette approche a-t-elle profité à Marie Curie?
Lorsque la Première Guerre Mondiale a éclaté, elle a transformé des voitures en laboratoires pour analyses médicales aux rayons X et elle est partie au front. Grâce à son initiative, les vies de nombreux soldats ont été sauvées, et elle a évité à beaucop d’être amputés. Pour organiser cela, elle est dû tenir tête à beaucoup de médecins, qui ne voulaient pas d'une femme au front. Même sa fille de 16 ans l'a accompagnée pour l'aider. À travers ce film, j'aimerais encourager les femmes à étudier les sciences, montrer que nous ne sommes pas moins douées que les hommes. Il est primordial que nous fassions ce que nous jugeons juste.

Comment avez-vous trouvé l'actrice principale, Karolina Gruszka?
Par hasard. Je cherchais une actrice en France depuis deux ans, et le distributeur qui travaillait avec moi voulait une actrice déjà connue pour que le financement du film soit plus facile. Beaucoup de comédiennes étaient intéressées, mais je n'en trouvais aucune qui me convainquait réellement. J'ai donc commencé à chercher en Pologne, toute seule, et j'ai reçu quelques photos, parmi lesquelles il y avait une photo de Karolina, qui a retenu tmon attention. Quand je l'ai rencontrée, j'ai tout de suite su que j'avais trouvé ma Marie Curie. Elle parlait même français.

Où avez-vous tourné le film?
Nous avons tourné la plupart des scènes en Pologne. Je suis allée à l'endroit où elle a grandi. La plage de Gdansk est incroyable, car elle fait 27 kilomètres de long, et Marie Curie adorait nager, alors j'ai décidé de tourner là-bas. En revanche, le Congrès Solvay, auquel Albert Einstein avait participé, ne s'est pas tenu au bord de la mer, mais à Bruxelles.

(Traduit de l'anglais)

Lire aussi

Newsletter

Warsaw
EPI Distribution
LIM

Follow us on

facebook twitter rss