L'Usine de rien (2017)
The Charmer (2017)
Mademoiselle Paradis (2017)
One Step Behind the Seraphim (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
The Square (2017)
Corps et âme (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRODUCTION France

email print share on facebook share on twitter share on google+

Coproductions franco-allemandes en hausse

par 

Publication mercredi 26 février par le Centre National de la Cinématographie du premier bilan du «mini-traité» de coproduction signé à Cannes en mai 2001 entre la France et l’Allemagne. Au total, fin 2002, douze films ont été aidés, dont six coproductions majoritaires françaises, trois coproductions majoritaires allemandes et trois coproductions à parts égales. Des résultats prometteurs évalués à l’occasion de la réunion de l'Académie franco-allemande du 10 février dernier à Berlin sous la présidence Christina Weiss, ministre adjointe auprès du Chancelier fédéral et déléguée du gouvernement fédéral à la culture et aux médias, et de Jean-Jacques Aillagon, ministre de la Culture et de la Communication.
Avec environ 3 millions d’euros par an consacrés à ces coproductions et un plafond d'aide fixé à 20 pour cent du coût final des films, le système a notamment participé au financement de Tosca de Benoit Jacquot, Deux de Werner Schroeter, 24 heures de la vie d'une femme de Laurent Bouhnik, Vivre me tue de Jean-Pierre Sinapi, La petite prairie aux bouleaux de Marceline Loridan-Ivens, Ne fais pas ça de Luc Bondy et Don't come knockin', de Wim Wenders.

Au-delà de ces 12 films aidés dans le cadre de l’accord, quatre autres coproductions avec l'Allemagne ont bénéficié en 2002 du soutien automatique en France: Le temps des loups de Michaël Haneke, une coproduction franco-austro-allemande qui a reçu 382 000 euros de l'avance sur recettes, Paradise found de Mario Andreacchio (coproduction majoritaire australienne avec la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne), Jeunes et beaux mais détraqués, d’Igor Sekulic (coproduction majoritaire française avec la Grande-Bretagne et l’Allemagne), etL'étrange affaire de Mister K. de Fabrizio Lori (coproduction majoritaire italienne avec la France et l’Allemagne).

San Sebastian Report
Jihlava
Focal Production Value
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss