Sieranevada (2016)
Tom of Finland (2017)
Barrage (2017)
Eté 93 (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
The Young Lady (2016)
Réparer les vivants (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FILMS Belgique

email print share on facebook share on twitter share on google+

Couleur de peau : miel, film hybride sur l’adoption et le métissage

par 

- Avec Couleur de peau : miel, Jung et Laurent Boileau livrent le portrait poétique et attachant du parcours d’un jeune coréen adopté, et de sa réconciliation avec ses origines

Couleur de peau : miel, film hybride sur l’adoption et le métissage

Dans les années 60, près de 200 000 enfants coréens ont été recommandés pour l’adoption internationale. La plupart de ces enfants sont, du moins le suppose-t-on, le fruit d’unions et de désunions mixtes entre des coréennes et des militaires occidentaux. Mises au ban de la société, ces mères se sont souvent trouvées contraintes à abandonner leur enfant. Trouvé errant seul dans la rue à l’âge de 5 ans, le narrateur est alors confié à un orphelinat. D’abord envoyé aux Etats-Unis par le biais de la fondation Holt, il est finalement recueilli par une famille belge, qui compte déjà quatre enfants. Jung range dans des tiroirs au fond de son esprit ses origines coréennes, pour mieux se fondre dans sa nouvelle vie. Ses relations parfois tumultueuses avec ses parents et sa fratrie sont avant tout faites d’amour, même s’il semble parfois qu’il manque à l’un ou l’autre le mode d’emploi. A l’orée de l’adolescence, Jung et la famille sont rejoints par une nouvelle recrue, la petite Valérie, une orpheline coréenne, dont le prénom a lui été francisé. Pour Jung, c’est un choc, elle le renvoie à sa propre image, ce à quoi il n’est pas préparé. Désorienté, il cherche à s’inventer d’autres origines, et s’immerge dans la culture japonaise. S’en suit un double mouvement de rejet envers ses origines coréennes, et sa famille de cœur. Un appel au secours permettra à Jung et sa mère (celle dont il s’est le plus éloignée) de se retrouver, et le temps faisant son œuvre, d’apaiser les tensions, pour mener Jung vers une acceptation de son métissage, jusqu’au voyage de retour vers ses origines.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Couleur de peau : miel [+lire aussi :
bande-annonce
making of
interview : Jung
fiche film
]
est l’adaptation d’une bande dessinée de Jung lui-même (qui coréalise donc le film). Suite à la lecture de cette BD, le coréalisateur Laurent Boileau a contacté Jung pour savoir s’il avait déjà fait ce voyage en Corée qu’il promet en tant qu’adulte au petit garçon de la BD, et lui propose de l’accompagner pour réaliser un documentaire sur cet itinéraire touchant et singulier. Ce voyage a non seulement permis d’arriver à une certaine clôture, mais aussi d’envisager une œuvre beaucoup plus complexe, une œuvre hybride, un mélange des genres, comme un réponse à la personnalité métissée de Jung. Couleur de peau : miel est la rencontre singulière de l’autobiographie et du documentaire, de la bande dessinée (les séquences en 2D) et de l’animation (les séquences 3D), de l’autofiction (le voyage en Corée), du document (les films de famille en super 8) et de l’histoire (les images d’archive sur la fondation Holt notamment). L’équilibre, délicat et mis en place dès les premières minutes, est assez réussi pour parvenir à faire oublier les passages de l’archive à l’animation, et le mélange des formats accompagne avec harmonie les dédales de l’autofiction, le passage du quasi-documentaire à des scènes ré-actées, voire fantasmées. Au final, le film se révèle attachant, et même émouvant quand l’auteur retrouve le trait moins réaliste de ses BDs.

Couleur de peau : miel était un projet difficile à monter, qui a nécessité l’intervention de très nombreux partenaires et prestataires. Il est produit par Mosaique Films et Artémis Productions, auxquelles se sont jointes une société coréenne, et le producteur suisse Nadasdy Film. Le projet a reçu le soutien du CNC, du CCA, de Wallimage, du Tax Shelter, de France Télévisions, de la RTBF et de la RTS. Il est sorti en France le 5 juin (distribué par Gébéka Films) et hier 13 juin en Belgique (Cinéart), et est vendu par Wide Management. Présenté il y a peu au Festival du Film d’Animation d’Annecy, où il a reçu le Prix du public, le film a été présenté hier soir au Brussels Film festival.

Lire aussi

Emilia Romagna_site FR
Odessa site
Film Business Course
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss