Son of Sofia (2017)
The Square (2017)
Le Redoutable (2017)
A Ciambra (2017)
Ava (2017)
Western (2017)
Les Fantômes d'Ismaël (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRODUCTION Belgique

email print share on facebook share on twitter share on google+

Hubert Toint se lance dans une fresque épique et romanesque dans le Chili des années 20

par 

- Hubert Toint retrouve Marie Gillain et se lance dans l’aventure du long métrage avec Mirage d’amour avec fanfare, sur un scénario de Bernard Giraudeau

Hubert Toint se lance dans une fresque épique et romanesque dans le Chili des années 20

Hubert Toint a lancé la semaine dernière le premier « Action ! » de son premier long métrage, à Humberstone, dans le désert chilien d’Atacama, un site historique exceptionnel placé par l’Unesco sur la liste du patrimoine mondial en danger. Ancienne cité minière florissante (on y extrayait notamment du salpêtre), le lieu est à l’abandon depuis les années 60, et est peu à peu devenu une ville fantôme, arpentée par des touristes en mal d’exotisme. C’est donc dans ce lieu atypique, empli d’histoire, que se tourne Mirage d’amour avec fanfare [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Hubert Toint
fiche film
]
, une fresque historique, mais surtout une histoire d’amour, qui se passe dans les années 20, sur fond de lutte syndicale et de répression sanglante. Adapté d’un roman de Hernan Rivera Letelier, le réalisateur décrit le film comme un western épique et romanesque. On y suit l’histoire d’amour entre deux jeunes musiciens, une pianiste et un trompettiste, histoire d’amour contrariée par le père de la belle, barbier anarchiste qui a visiblement d’autres plans. La jeune fille est interprétée par Marie Gillain (dont Hubert Toint avait produit l’un des premiers films, Marie de Marian Handwerker), l’amoureux fougueux par Eduardo Paxeco, un acteur chilien, et le père de la jeune femme par Jean-François Stévenin.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Hubert Toint reprend avec ce film le flambeau d’un projet inachevé de l’acteur Bernard Giraudeau, qui devait également être produit par Bernard Rapp. Hubert Toint, impliqué très en amont dans la production du projet, offre donc au projet de survivre au décès de ses initiateurs, et réalise au passage l’un de ses rêves, lui qui avait débuté sa carrière comme réalisateur, avant de fonder en 1987 Saga Film.

Mirage d’amour avec fanfare est donc produit par Saga Film, en coproduction avec Polaris Film (France) et PS Production (Suisse), et avec le soutien de la Fédération Wallonie Bruxelles, de la RTBF, de Wallimage et de l’Office fédéral de la Culture suisse. Le tournage devrait s’achever le 25 mai prochain. 

Producers on the Move
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Italian Pavilion Cannes