Nico, 1988 (2017)
Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
L'Usine de rien (2017)
Out (2017)
Soleil battant (2017)
Le Redoutable (2017)
Thelma (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

SAN SEBASTIAN 2013

email print share on facebook share on twitter share on google+

Vivir es fácil con los ojos cerrados : recherche Lennon désespérément

par 

- Javier Cámara nous ramène aux origines de la chanson des Beatles Strawberry Fields Forever dans le dernier film de David Trueba, présenté en compétition à San Sebastian

Vivir es fácil con los ojos cerrados : recherche Lennon désespérément

Dans son nouveau film, Vivir es fácil con los ojos cerrados, David Trueba choisit la genèse d'une des plus belles chansons des Beatles, Strawberry Fields Forever, composée par John Lennon pendant son séjour à Almería, en Andalousie, et le vrai voyage d'un professeur d'anglais fan du groupe dans cette ville comme prétextes pour proposer un portrait de l'Espagne de l'époque sous l'angle des émotions et de la lumière méditerranéennes.

L'histoire se passe en Espagne en 1966, au moment où John Lennon, en pleine crise existentielle et déterminé à quitter les Beatles pour devenir acteur, arrive à Almería pour tourner sous la direction de Richard Lester un film pacifiste : How I Won the War. De son côté, Antonio (interprété par le toujours efficace Javier Cámara), professeur d'anglais dans un collège d'Albacete, décide d'entreprendre un voyage vers l'Andalousie pour le rencontrer. En chemin, il rencontre Belén (Natalia de Molina), une jeune fille de vingt ans qui a fui la réclusion que sa famille lui imposait pour s'être retrouvée enceinte. Les deux voyageurs tombent ensuite sur Juanjo (Francesc Colomer), un garçon de 16 ans en pleine crise d'adolescence qui a fait une fugue pour contrarier son père. Pour tous trois, rencontrer Lennon est symbole de liberté. Ils font donc route ensemble, et les journées et l'aventure qu'ils partagent deviennent sans tarder l'expression de l'aspiration de l'ensemble d'un pays à un futur meilleur  représenté par la superbe ville d'Almería, qui reste ancrée dans le passé. Cette expérience va les marquer pour le reste de leurs vies.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

À partir de sa prémisse suggestive et prometteuse, Vivir es fácil con los ojos cerrados [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 évoque les sujets et lieux communs les plus typiques de l'imaginaire espagnol de ces dernières années, un trait qui rapproche dangereusement le film de l'esthétique télévisuelle de plusieurs séries actuellement en vogue. Le film va certes chercher le succès commercial dont le cinéma espagnol a tant besoin en ce moment, mais bien que ses intentions soient les meilleures du monde, il manque de prises de risques et d'émotion et de poésie véritables.

Le film a été produit par Cristina Huete pour Fernando Trueba P.C.

(Traduit de l'espagnol)

Lire aussi

ArteKino
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss