Foxtrot (2017)
Smuggling Hendrix (2018)
Las distancias (2018)
Lemonade (2018)
La enfermedad del domingo (2018)
Transit (2018)
Grain (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

STOCKHOLM 2013

email print share on facebook share on twitter share on google+

Stockholm 180 films de 50 pays mais deux invités manquants

par 

- Le 24ème Festival de Stockholm (6-17 novembre) remettra un prix pour l'ensemble de sa carrière à la Française Claire Denis et consacrera une journée au cinéma LGBT

Stockholm 180 films de 50 pays mais deux invités manquants

Quand la directrice du Festival international de Stockholm, Git Scheynius, annoncera le programme de la 24ème édition, qui présentera plus de 180 longs métrages représentant 50 pays, elle confirmera la remise du prochain Prix de Stockholm pour l'ensemble d'une carrière à la réalisatrice française Claire Denis (photo), mais aussi l'absence de deux invités du festival.

Le premier de ces grands absents est Mohammad Rasoulof, dont le film Manuscripts Don’t Burn doit être projeté dans la section Gros plan sur la liberté. Le réalisateur iranien s'est en effet confisquer son passeport par les autorités de son pays : Rasoulof vit entre Hambourg et Téhéran, mais lors de son dernier passage en Iran, le 19 septembre, on lui a interdit de repartir. "C'est une violation de la liberté d'expression et des droits fondamentaux de l'Homme", a commenté Scheynius. Manuscripts Don’t Burn, qui se penche sur l'usage par les autorités iraniennes de la censure contre les dissidents, a gagné le Prix FIPRESCI au dernier Festival de Cannes. Le programme Gros plan sur la liberté se propose d'illustrer les difficultés que rencontrent encore beaucoup de réalisateurs, d'artistes et de journalistes pour faire leur travail sans souffrir de la censure. L'autre hôte de marque qui ne viendra pas à Stockholm, l'artiste chinois Ai Waiwei, en est un autre exemple : il ne pourra rejoindre le jury du festival parce qu'on ne l'a pas autorisé à sortir de Chine.

Claire Denis repartira quant à elle avec une valise plus lourde de 7,3 kilos : c'est le poids du Cheval de bronze qu'on va lui remettre, et qu'ont déjà Jean-Luc Godard, Quentin Tarantino, David Cronenberg, David Lynch et Oliver Stone. Le festival suédois a voulu la récompenser "pour la ténacité d'une quête que d'autres ont abandonnée et qu'elle poursuit toujours avec la même témérité, et une sensibilité rare pour la poésie visuelle". Denis est la première femme à recevoir le Cheval de bronze. Depuis son premier long métrage, Chocolat, en 1988, elle a fait 20 films. On la loue pour "arriver à fermer les yeux sur les forces créatives et destructives que libère la faiblesse humaine".

Scheynius évoquera aussi la nouvelle initiative Under the Rainbow, fruit d'une collaboration entre le festival et l'actrice et productrice Josefine Tengblad (Kiss Me, 2011). Ce programme sera dédié aux films ayant des thèmes LGBT. “En montrant Kiss Me dans les festivals du monde, le désir m'est venu d'accroître la visibilité des titres LGBT en Suède, et faire un pas de plus vers un monde sans préjudices", explique Tengblad. Le 9 novembre sera ainsi consacré au cinéma lesbien-gay-bi-transsexuel à travers des discussions et projections – notamment celle de Kill Your Darlings de John Krokidas, où le jeune Britannique Daniel Radcliffe joue le rôle du poète américain Allen Ginsberg (sortie aux États-Unis le 16 octobre). 

(Traduit de l'anglais)

Basque Cannes
Ex Oriente Film
Jihlava Film Fund
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss