A Ciambra (2017)
Happy End (2017)
Mise à mort du cerf sacré (2017)
120 battements par minute (2017)
The Square (2017)
Le Redoutable (2017)
La Lune de Jupiter (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRODUCTION France/Belgique

email print share on facebook share on twitter share on google+

Tobina Film mise sur Je me tue à te le dire

par 

- Tournage imminent pour le premier long de Xavier Seron, produit par la société française de François Cognard avec les Belges de Novak Prod

Tobina Film mise sur Je me tue à te le dire
Le réalisateur Xavier Seron

Premier clap vendredi 25 novembre en Bretagne pour le premier long métrage de fiction cinématographique de Xavier Seron (photo) : Je me tue à te le dire [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Xavier Seron
fiche film
]
. Au casting de cette coproduction franco-belge figurent Jean-Jacques Rausin (le comédien fétiche du réalisateur), Myriam Boyer, Serge Riaboukine, Fanny Touron et Franc Bruneau.

Ecrit par le cinéaste (remarqué avec ses courts Rien d'insoluble, Le Crabe et Mauvaise lune), le scénario est centré sur Michel Peneud qui a peur de mourir et qui contemple sa mère malade, son visage blafard et son sein amovible. Il n'a pas envie de finir comme elle. Or il commence à perdre des plaques de cheveux, une grosseur inquiétante est apparue à sa poitrine. Symptômes qui ne sont pas sans rappeler le cancer de sa mère. Le médecin lui assure que c'est bénin. Mais si tel est le cas, pourquoi propose-t-il à Michel d'effectuer un prélèvement ? Désormais, Michel en est certain : il est foutu.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le producteur de Tobina Film, François Cognard (déjà partenaire de Amer et de L'étrange couleur des larmes de ton corps [+lire aussi :
critique
bande-annonce
festival scope
fiche film
]
du duo Hélène Cattet - Bruno Forzani, mais aussi de Insensibles [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de l'Espagnol Juan Carlos Medina) qui revendique des "goûts hors du circuit des produits marketés" avait été séduit par les courts métrages de Xavier Séron. Selon lui, Je me tue à le dire est "drôle et touchant, dans la lignée de Harold et Maud de Hal Ashby avec une touche de cruauté rappelant le cinéma italien."

Produit à 51% par la Belgique via Novak Prod et à 49% par la France via Tobina Film, Je me tue à le dire bénéficie d'une avance sur recettes du CNC, du soutien de la région Bretagne et d'une aide à la production de la Communauté Française de Belgique. Le tournage se déroulera à Rennes du 25 novembre au 14 décembre, avant de se poursuivre en Belgique pendant 17 jours. La distribution France et les ventes internationales sont en négociations avancées.

Cannes NEXT
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Italian Pavilion Cannes