Thelma (2017)
Soleil battant (2017)
L'Usine de rien (2017)
Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
Out (2017)
Corps et âme (2017)
Le Redoutable (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

EVÉNEMENTS Portugal/Chine

email print share on facebook share on twitter share on google+

Polémique autour de l'interdiction du court-métrage portugais Red Dawn en Chine

par 

- Ce court-métrage, qui devrait être projeté dans le cadre de l'exposition "Où est la Chine ?" de Pékin, a été retiré du programme une heure avant l'ouverture

Polémique autour de l'interdiction du court-métrage portugais Red Dawn en Chine
Red Dawn de João Pedro Rodrigues et João Rui Guerra da Mata

Agência, l’Agence de Court-Métrage portugaise, a été consternée par l'annonce du retrait du court métrage Red Dawn, réalisé en 2011 par João Pedro Rodrigues et João Rui Guerra da Mata, du programme de l’exposition "Où est la Chine ?", qui a ouvert ses portes récemment à Pékin. Selon Agência, le film a été retiré une heure avant l’ouverture de l’événement, où se trouvait le Président portugais Aníbal Cavaco Silva, et des copies du catalogue ont été confisquées.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Dans un entretien avec Cineuropa, Salette Ramalho, d’Agência a déclaré : “Red Dawn est un documentaire poétique et visuellement époustouflant, essentiellement contemplatif, qui saisit la réalité des rituels de préparation des animaux à la consommation dans le célèbre Marché Rouge de Macao. Aucune explication n’a été fournie par les autorités chinoises quant à l’interdiction de ce film. Agência voudrait exprimer sa solidarité avec les réalisateurs et regrette l’inertie diplomatique constatée pendant l’événement, auquel le Président de la République portugaise a rendu visite et qui a reçu son parrainage officiel”.

Luis Alegre, un des organisateurs de l’évènement, a confié à Cineuropa : “La censure et ses effets sur n’importe quelle cible a toujours été quelque chose que je rejette absolument. Les organisateurs de l’exposition savaient depuis le début de la réalisation du projet que la Chine est un pays qui a un système de censure institutionnalisé”.

“La pertinence de cette exposition a également à voir avec la pleine conscience de l’importance des images dans le monde moderne. Tout système visant à cacher des images produit inévitablement un grand nombre de conséquences, car nous savons que sans images, nous courons le danger de devenir vulnérables face à des ‘forces’ qui apparaissent partout, et détruisent tout ce qu’elles trouvent sur leur passage. Malheureusement, ces ‘forces’ ont agi sur deux des 27 travaux exposés à Pékin. Les effets de tout ceci ont été ressentis par tout le monde, pas seulement les artistes, mais aussi le public ciblé en Chine”.

Pour João Pedro Rodrigues : “Quand on fait un film, on veut naturellement qu’il soit vu par le plus grand nombre de personnes possible, et cela aurait pu être une bonne opportunité pour montrer notre travail à Pékin, dans le cadre d'un dialogue regroupant les travaux d’artistes chinois et portugais. Nous savions que notre film devrait être approuvé par les commissions de censure, mais comme Red Dawn a été tourné à Macao (donc en territoire chinois) avec le soutien de l’Institut Culturel de Macao et qu’il s’agit d’un documentaire, qui nous fait vivre une journée dans le marché le plus emblématique de Macao, nous n’avons pas pensé un seul instant que nous aurions des problèmes avec la censure. N'étant pas à Pékin, nous attendons toujours une explication de la part des autorités chinoises par rapport à cette situation absurde et inacceptable”.

“Il est tout aussi inacceptable que le Président portugais n’ait rien dit sur le moment et que l’Office de presse présidentiel ait nié, une semaine plus tard à Lisbonne, que le Président était au courant de ce qui se passait”, a ajouté le réalisateur.

(Traduit de l'anglais)

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss