Thelma (2017)
Soleil battant (2017)
L'Usine de rien (2017)
Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
Out (2017)
Corps et âme (2017)
Le Redoutable (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FESTIVALS France

email print share on facebook share on twitter share on google+

Annecy couronne le film brésilien Le garçon et le monde

par 

- L'incontournable rendez-vous international de l'animation a aussi dressé un bilan français des forces et faiblesses conjoncturelles du secteur

Annecy couronne le film brésilien Le garçon et le monde
Le garçon et le monde d'Alê Abreu

Le Cristal du long métrage et le Prix du public du 38ème Festival international du film d’animation d’Annecy (article) ont distingué le film brésilien Le garçon et le monde (O menino e o mundo) de Alê Abreu qui sera distribué en France le 8 octobre prochain par Les Films du Préau. Le prix du jury est allé au long métrage américain Cheatin' et une mention a été décernée au titre japonais Giovanni no Shima.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La production européenne s'est rattrapée du côté de la compétition des courts métrages qui a sacré Man on the Chair de Dahee Jeong, coproduction associant la France (Sacrebleu Productions) et la Corée du Sud. Le prix du jury a distingué le court germano-suisse Patch de Gerd Gockell, tandis que la coproduction franco-suisse Hasta Santiago de Mauro Carraro a gagné le prix de la première oeuvre et celui de la musique originale. Enfin, le jury a attribué deux mentions, notamment à La testa tra le nuvole de l'Italien Roberto Catani. Pour sa part, le public a distingué La petite casserole d'Anatole du Français Eric Montchaud. A signaler également dans la compétition des films de fin d'études la victoire de Identité de Daisy Jacobs (NFTS - National Film and Television School).

Le CNC a profité du MIFA (Marché International du Film d'animation) pour dévoiler une étude sur l'animation française qui a notamment confirmé le potentiel international du genre. Ainsi, 13 films français d'animation ont dépassé le million d'entrées à l'étranger sur la dernière décennie, une période durant laquelle la production française du genre a enregistré 54,7 % de ses entrées hors du territoire national. Au box-office français, l'animation demeure aussi une valeur sûre (5 % des films inédits sortis en 2013 et 14,4 % des recettes).

En revanche, les clignotants sont à l'orange du côté de la production avec seulement six longs métrages d'animation français agréés en 2013 (contre 12 en 2012). Le Syndicat des producteurs français d’animation a souligné en particulier le recul des investissements des chaînes TV et souhaite entre autres une revalorisation du crédit d'impôt en faveur d'un genre qui est plus coûteux que la fiction (budget moyen de 11,97 M€ pour les longs français d'animation contre 5,23 M€ pour la production hexagonale tous genres confondus). Enfin, l'instauration par les salles de cinéma françaises depuis début 2014 d'un tarif à 4 euros pour les moins de 14 ans (news) continue à faire l'objet d'un débat tendu, certains distributeurs arguant que la perte de recettes n'est pas compensée par l'augmentation de la fréquentation sur cette tranche d'âge, ce qui pourrait impacter à l'avenir le montant de leurs engagements dans la production française d'animation. Affaire à suivre...

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss