Thelma (2017)
Nico, 1988 (2017)
The Charmer (2017)
Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
L'Usine de rien (2017)
Out (2017)
Soleil battant (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

LÉGISLATION Moldavie/Roumanie

email print share on facebook share on twitter share on google+

La Moldavie va bientôt avoir son Centre de la cinématographie

par 

- Une nouvelle loi sur le cinéma rapproche l’industrie cinématographique moldave de l’Europe

La Moldavie va bientôt avoir son Centre de la cinématographie
The Unsaved de Igor Cobileanski

Après cinq ans d’efforts et pressions de toute la communauté cinématographique du pays, le parlement moldave a enfin passé une loi sur le cinéma qui rend possible la création d’un Centre de la cinématographie. L’institution viendra en aide aux projets de films moldaves et devrait travailler en étroite collaboration avec le Centre de la cinématographie roumain, qui a déjà apporté son aide à plusieurs coproductions avec la Moldavie par des réalisateurs moldaves. L’exemple le plus récemment est le premier long métrage The Unsaved [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, d'Igor Cobileanski.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le producteur Dumitru Marian, un des principaux auteurs et promoteurs de la loi, a indiqué à Cineuropa : "La nouvelle loi sur le cinéma change complètement le système national de financement des films. Jusqu’à présent, pour qu’un film puisse être financé, il devait obtenir un 'mandat d’état', une monstruosité héritée du système soviétique par laquelle l’État annonçait un sujet, après quoi seuls les projets de films traitant du sujet en question étaient financés". La nouvelle loi énonce que l’aide de l’État pourra venir compléter à hauteur de 50 % le budget du film du lauréat, le reste étant financé par les producteurs par le biais d’autres sources. Également, le producteur détiendra les droits du film. Avant que la nouvelle législation n'entre en vigueur, la maison de production détenue par l’État Moldova Film était le seul studio qui pouvait faire une demande de subvention. La société restait alors, à la fin de la production, propriétaire des droits du film, et ce sans aucun égard pour les autres acteurs en jeu.

La loi aura également un impact important sur la distribution des films, ce qui va permettre à de nouvelles sociétés de s’implanter. Le secteur de la distribution en Moldavie, ancien territoire roumain, est à ce jour sous le contrôle des distributeurs russes, explique Marian, ce qui signifie que les films qui sortent dans les salles moldaves sont doublés en russe. La nouvelle loi stipule que dorénavant, "toute projection sera sous-titrée ou doublée en roumain". Marian indique également que le Centre de la cinématographie moldave aura besoin de l’aide de ses homologues roumains pour échapper à l’influence qu’exerce la Russie sur la distribution en Moldavie. 

Le cadre normatif de la nouvelle institution devrait être finalisé dans les six mois, ce qui permet d’espérer que le Centre pourra débuter son activité début 2015. Aucune information ne circule sur la date d’un premier appel à projets ou sur le montant que le Centre aura à partager entre les lauréats. 

"C’est un petit pas mais dans la bonne direction", conclut Marian. De notre côté, nous dirions plutôt que c’est un pas énorme dans la bonne direction. 

(Traduit de l'anglais)

ArteKino
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss