Nico, 1988 (2017)
Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
L'Usine de rien (2017)
Out (2017)
Soleil battant (2017)
Le Redoutable (2017)
Thelma (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

KARLOVY VARY 2014 Compétition internationale

email print share on facebook share on twitter share on google+

Paris of the North : un film islandais avec d'excellents interprètes et un humour caustique

par 

- Paris of the North, qui vient de faire son avant-première en compétition internationale à Karlovy Vary, est une comédie mélancolique par le réalisateur de Either Way

Paris of the North : un film islandais avec d'excellents interprètes et un humour caustique

Après la délicate comédie dramatique Either Way [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Hafstein Gunnar Sigurdsson
interview : Hilmar Gudjônsson - Shooti…
fiche film
]
(plus célèbre depuis qu'elle a donné lieu au remake américain Prince Avalanche), le deuxième long métrage de l'Islandais Hafsteinn Gunnar Sigurðsson, Paris of the North [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, traite de nouveau de l'isolement et de l'enfer que peuvent être les autres, même les amis et parents.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Hugi est enseignant dans un petit village islandais. Ayant mal vécu une rupture, il est tombé dans l'alcool. Quand son père, Veigar, un hédoniste grisonnant, décide de lui rendre visite, il ne manque pas de semer la zizanie dans la vie de son fils. Il se lie qui plus est à une femme avec laquelle Hugi a eu une relation houleuse, ce qui entraîne père et fils dans une spirale qui promet d'aboutir à une confrontation, sauf qu'un incident survient qui change les données de leur relation (et garantit qu'aucun spectateur, après avoir vu ce film, ne regardera plus jamais un simple élastique de la même manière).

Paris of the Northest une oeuvre bien ficelée qui traite d'une relation intime dans les décors vastes et majestueux de la campagne et des montagnes islandaises. Elle est empreinte d'un humour sec et mordant, et le scénario composé par Huldar Breiðfjörð offre des moments absurdes qui témoignent d'un fin sens de l'observation. Les interprètes sont excellents, et l'entente d'Helgi Björnsson et Björn Thors dans les rôles du père et du fils est parfaite, chacun des deux ayant trouvé l'équilibre parfait entre l'aplomb masculin et des côtés bourrus cachant une fragilité secrète. La qualité du film vient aussi de la capacité de Sigurðsson à passer des petits moments contenus aux explosions d'énergie brute (comme dans la scène où Hugi sort des rails). Il faut aussi mentionner la bande originale formidable qu'a composée pour le film l'artiste islandais Prins Póló.

Sigurðsson ayant une jolie petite réputation, les distributeurs de films d'art et d'essai devraient être nombreux à se laisser tenter par le film, surtout s'ils supposent que celui-ci aussi fera l'objet d'un remake américain. En tout cas, Paris of the Northest certain de bien marcher dans les festivals.

(Traduit de l'anglais)

Lire aussi

ArteKino
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss