Nico, 1988 (2017)
Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
L'Usine de rien (2017)
Out (2017)
Soleil battant (2017)
Le Redoutable (2017)
Thelma (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

KARLOVY VARY 2014 Prix

email print share on facebook share on twitter share on google+

Free Fall tombe à pic à Karlovy Vary

par 

- Le film géorgien La Terre éphémère et le film hongrois Free Fall sont sortis vainqueurs de la compétition internationale à Karlovy Vary

Free Fall tombe à pic à Karlovy Vary
Free Fall de György Pálfi

Le deuxième long métrage du réalisateur géorgien George Ovashvili, La Terre éphémère [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : George Ovashvili
fiche film
]
, suscitait beaucoup d'impatience depuis sa sélection dans la compétition principale de la 49ème édition du Festival international de Karlovy Vary. Après son avant-première mondiale dans la célèbre ville thermale tchèque, cette extraordinaire fable sur le cycle de la vie a balayé toute réserve, et remporté le Grand Prix ainsi que le Prix du jury oecuménique.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Quant à György Pálfi, avant de réaliser l’épopée historique Toldi, il a filmé “des histoires étranges sur des personnes étranges” pour Free Fall [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, dont la scène d’ouverture représente une tentative de suicide ratée. Cette hyperbole grotesque de l’hypocrisie a remporté le Prix spécial du jury ainsi que le prix du meilleur réalisateur et le Label Europa Cinémas.

De son côté, Corrections Class [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Ivan I. Tverdovsky
fiche film
]
, une critique du système scolaire qui pénalise les élèves handicapés mise en scène par le jeune Russe Ivan I Tverdovsky, 25 ans, a plu au jury d'East of the West, qui lui a remis un prix. Dans la même section, le film serbe Barbarians [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Ivan Ikic
fiche film
]
, où Ivan Ikić évoque le passage à l’âge adulte dans le contexte d'une communauté de hooligans au moment de l’indépendance du Kosovo, n’est pas non plus passé inaperçu : le jury lui a remis une mention spéciale.

Anywhere Else [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ester Amrami
fiche film
]
, une comédie dramatique déjà primée ailleurs où Ester Amrami parle de la difficulté de trouver sa place dans la vie, a remporté la Caméra indépendante dans la section Forum des Indépendants. Un autre film tchèque s'est distingué : le Prix du public a en effet été décerné au documentaire The Magic Voice of a Rebel d’Olga Sommerová, qui est le portrait de la chanteuse Marta Kubišová, talentueuse et rebelle.

Le Prix FIPRESCI de la critique internationale est allé à Rocks in My Pockets [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Signe Baumane
fiche film
]
, de la réalisatrice de films d’animation lettone Signe Baumane. Ce “film amusant qui parle de dépression”, comme le décrit la réalisatrice elle-même, est non seulement son premier long métrage : c'est aussi le premier film d’animation qui ait jamais été sélectionné en compétition à Karlovy Vary. La Fédération des critiques d’Europe et de la Méditerrannée (FEDEORA) a quant à elle primé la coproduction italo-albano-kosovare Bota [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Iris Elezi
fiche film
]
, d'Iris Elezi et Thomas Logoreci, où trois amis doivent se confronter à un vieux secret traumatisant.

Le Prix du meilleur documentaire (de plus de 30 minutes) a été remis à Teodora Ana Mihai pour Waiting for August, son premier film, qui est le portrait de sept frères et sœurs roumains contraints de devenir adultes avant l'heure quand leur mère part travailler en Italie. Autofocus du Croate Boris Poljak, une satire caustique du tourisme de masse, a été couronné meilleur documentaire de moins de 30 minutes. Deux mentions spéciales ont été attribuées : l'une à Steadiness de Lisa Weber, dont les personnages sont deux septuagénaires qui cohabitent depuis des décennies, l'autre à The Queen de Manuel Abramovich, qui offre un aperçu de la vie d’une petite Argentine de 11 ans tandis qu’elle se prépare pour le carnaval.

Mel Gibson et William Friedkin ont fait le voyage jusqu’en République Tchèque pour recevoir des Globes de Cristal honorant leur incroyable contribution au cinéma mondial. Elle Fanning a remporté le prix de la meilleure actrice pour sa performance dans Low Down de Jeff Preiss. Le prix du meilleur acteur a été attribué à Nahuel Pérez Biscayart pour son rôle de prostitué argentin dans la coproduction belgo-canadienne Je suis à toi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
interview : David Lambert
fiche film
]
, de David Lambert. Quant au célèbre acteur, humoriste et scénariste tchèque Zdeněk Svěrák, (qui a écrit des films mémorables comme My Sweet Village, L’École élémentaire et Kolja, entre autres), il s'est vu remettre le Prix du président du festival pour sa contribution au cinéma tchèque.

(Traduit de l'anglais)

ArteKino
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss