Mademoiselle Paradis (2017)
La mauvaise réputation (2017)
Nico, 1988 (2017)
The Charmer (2017)
Arrhythmia (2017)
Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
Scary Mother (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FESTIVALS Canada/Belgique

email print share on facebook share on twitter share on google+

L’été indien des Belges

par 

- C’est une véritable pléthore de films belges que l’on retrouvera en cette fin d’été aussi bien au festival de Montréal qu’à Toronto

L’été indien des Belges
Tokyo Fiancée de Stefan Liberski

Dès cette semaine, le Canada s’apprête un recevoir un sérieux contingent de films belges. Du 21 août au 1er septembre, le Festival des Films du Monde de Montréal présentera courts et longs métrages belges, dont De Behandeling [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, le dernier thriller de Hans Herbot, et trois films francophones en avant-première mondiale. Bernard Bellefroid prendra ainsi part à la compétition officielle avec Melody, son deuxième long métrage (article). Et ce sont deux premiers longs que l’on retrouvera respectivement dans les sections Compétition premières Œuvres et Regards sur les Cinémas du Monde : L’Année Prochaine de Vania Leturcq (Hélicotronc - article) et Tous les chats sont gris de Savina Dellicour (Tarantula - article).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le Toronto International Film Festival, rendez-vous cinématographique incontournable pour le public comme pour les professionnels, accueillera quant à lui du 4 au 14 septembre un nombre exceptionnel de productions belges, pour des avant-premières continentales de prestige, leur offrant au passage une belle ouverture sur le marché nord-américain. On retrouvera donc, en première mondiale, Tokyo Fiancée, troisième long métrage de Stefan Liberski (produit par Versus Production - article) une adaptation pop du roman autobiographique d’Amélie Nothomb Ni d’Eve ni d’Adam, avec en tête d’affiche Pauline Etienne. Dans la même section (Cinéma du Monde contemporain), on retrouvera également un autre grande performance d’actrice, avec Emilie Dequenne, qui illumine Pas son genre [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Lucas Belvaux
fiche film
]
de Lucas Belvaux (Artemis Production).

Autre avant-première très attendue dans la section Midnight Madness, celle de Cub de Jonas Govaert (article), délire à l’hémoglobine où une troupe de gentils scouts se fait dégommer par un méchant homme des cavernes. Dans la même section, on retrouvera Alleluia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
film focus
interview : Fabrice Du Welz
fiche film
]
de Fabrice Du Welz, dévoilé à Cannes en mai dernier, tout comme Deux jours, une nuit [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Luc et Jean-Pierre Dardenne
fiche film
]
des frères Dardenne, qui fera l’objet d’une projection spéciale. Jamais deux sans trois, le festival accueillera également dans la section Vanguard l’avant-première mondiale de Waste Land de Pieter Van Hees, avec notamment Jérémie Rénier. Le jeune public quant à lui pourra découvrir Labyrinthus de Douglas Boswell (sur un scénario de Pierre De Clercq). A noter également que le TIFF dévoilera le premier « film américain »  de Michael Roskam (Bullhead [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Bart Van Langendonck
interview : Michaël R. Roskam
fiche film
]
), The Drop, avec Matthias Schoenaerts et le regretté James Gandolfini.

Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss