Le Redoutable (2017)
The Square (2017)
La Passion Van Gogh (2016)
Soleil battant (2017)
L'Usine de rien (2017)
Out (2017)
Corps et âme (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FESTIVALS Luxembourg

email print share on facebook share on twitter share on google+

Love Is Blind : une histoire d'amour inattendue

par 

- Ilmar Raag pose un regard affectueux sur les pensées de gens qui sont considérés comme les maillons faibles de la société

Love Is Blind : une histoire d'amour inattendue

Kertu (Ursula Ratasepp) est une fille différente des autres habitants de son village. Craintive et timide, elle parle peu, de sorte que les gens pensent qu'elle est simplette. Elle tombe alors amoureuse de l'ivrogne du patelin, Villu (Mait Malmsten). C'est que les deux marginaux se sont mis à discuter un soir, à une fête de village, et ont tous les deux été plaisamment surpris de s'entendre aussi bien, et réconfortés. Villu semble être le seul à voir Kertu comme une personne normale, et Kertu est la seule qui ne voit en lui qu'un ivrogne. Ils passent donc la nuit ensemble, mais le lendemain, la famille de Kertu est persuadée que Villu a profité de leur fille, bien que cette dernière refuse de porter plainte – car personne ne fait cas de l'opinion de Kertu. Pour la famille, l'idée de ces jeunes gens ensemble est totalement incompréhensible : comment une simplette pourrait-elle savoir ce qui est bien pour elle ? Et pourquoi ferait-on confiance à l'ivrogne du village ? Les deux amoureux vont devoir se battre pour faire entendre leurs voix.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ce film, Love Is Blind [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Ilmar Raag, va être présenté dans la section Cinéscope du Festival CinEast. Il est bien soutenu par les formidables performances de ses talentueux auteurs. Ratasepp offre une interprétation authentique et délicate qui révèle qu'un extérieur fragile peut cacher une femme de grande volonté. Malmsten propose un Villu tout aussi intéressant : un coureur de jupons qui découvre son côté sensible et tendre mais en sait pas bien quoi en faire. 

Les personnages principaux ne sont pas les seuls à être prodigieusement intéressants : la mère de Kertu, jouée par Külliki Saldre, est partagée entre ce qui est bien pour sa fille et la volonté de son violent mari, tandis que la mère de Villu (Leila Säälik) aime son fils et croit en lui, bien qu'il soit un criminel aux yeux des autres villageois.

Comme le titre du film le suggère, l'amour est vraiment aveugle, et Raag nous engage gentiment à ne pas l'oublier. Même les marginaux ont le droit de prendre les décisions qu'ils veulent.

(Traduit de l'anglais)

Lire aussi

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss