Le Redoutable (2017)
The Square (2017)
La Passion Van Gogh (2016)
Soleil battant (2017)
L'Usine de rien (2017)
Out (2017)
Corps et âme (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FESTIVALS Espagne

email print share on facebook share on twitter share on google+

Sitges renforce l'engouement de son public pour le cinéma fantastique

par 

- I Origins de l'Américain Mike Cahill a été élu meilleur film ; dans un programme complet, jeune, brillant, le palmarès a joué la carte du genre

Sitges renforce l'engouement de son public pour le cinéma fantastique
Cub de Jonas Govaerts

Mike Cahill a triomphé à la 47ème édition du Festival de Sitges avec I Origins (États-Unis), qui a été élu meilleur film de la compétition officielle. Le film d'horreur psychologique The Babadook, premier long métrage de l'Australienne Jennifer Kent, a remporté le Prix spécial du jury, tandis que le prix de la meilleure mise en scène est allé au Belge Jonas Govaerts pour son deuxième long, Cub [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
. Trois autres trophées importants ont récompensé le cinéma nord-américain : le prix du scénario a été attribué à Young Ones, celui de la meilleure photographie à Jamie Marks is Dead et celui des meilleurs effets spéciaux à The Signal.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Des mentions spéciales ont été décernées à Pos eso de Sam (Espagne), What We Do in the Shadows (Nouvelle-Zélande/États-Unis), qui a aussi eu le Grand Prix du public, A Girl Walks Home Alone at Night (États-Unis) et au film italo-américain Spring. Les prix d'interprétation masculine sont revenus à Nathan Phillips pour sa performance dans These Final Hours (Australie) et à Koji Yakusho pour le film japonais The World of Kanako. Côté actrices, Sitges a primé Essie Davis (The Babadook)et Julianne Moore (Maps to the Stars [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
). Le prix du meilleur court métrage a récompensé Óscar desafinado de l'Espagnol Mikel Alvariño.

Dans la section Orbite fantastique, le gagnant est le film britannique Hyena [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Gerard Johnson
fiche film
]
de Gerard Johnson, le prix du meilleur réalisateur est allé à Jim Mickle pour la coproduction franco-américaine Cold in July [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et la mention spéciale a été attribuée à ´71 [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
Q&A : Yann Demange
fiche film
]
de Yann Demange (Royaume-Uni). Dans la section Panorama fantastique, c'est le thriller belge The Treatment [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
qui a eu le premier prix, et Creep la mention. Le Méliès d´argent a récompensé le long métrage autrichien Goodnight Mommy [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Severin Fiala et Veronika …
fiche film
]
et le court métrage norvégien Autumm Harvest. La critique a primé Réalité [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Quentin Dupieux (France/Belgique), et accordé une mention à Goodnight Mommy.

Angel Sala, le directeur du festival, a souligné l'engouement du public, qui a loué sur les réseaux sociaux la qualité de la sélection 2014. "Cela prouve que le cinéma de genre, les films de SF à petits budgets et les films d'horreur qui brisent les cadres établis vivent une période faste. C'est que le cinéma fantastique aborde ce qu'il advient des relations humaines dans un monde de plus en plus technologique", estime Sala. 

(Traduit de l'espagnol)

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss