Thelma (2017)
Nico, 1988 (2017)
The Charmer (2017)
Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
L'Usine de rien (2017)
Out (2017)
Soleil battant (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

INDUSTRIE France

email print share on facebook share on twitter share on google+

Un secteur au seuil des mutations

par 

- 700 professionnels aux Rencontres Cinématographiques de Dijon pour des débats engageant l'avenir de la création et de la diffusion des oeuvres

Un secteur au seuil des mutations

L'une des forces de l'industrie cinématographique française, fer de lance de la création européenne, a toujours été sa capacité d'adaptation et de régulation. Néanmoins, la vitesse des transformations induites par le numérique (émergence de nouveaux acteurs, mutations des moyens de diffusion et des habitudes de consommation) ne va pas toujours forcément de pair avec les mécanismes très sophistiqués existants en France en faveur du 7ème art, à tous les étages de la filière. Injecter du changement sans remettre en cause l'équilibre général est donc au coeur des questions au menu des 24èmes Rencontres Cinématographiques organisées à Dijon du 16 au 18 octobre par L’ARP (société civile des Auteurs-Réalisateurs-Producteurs - lire l'interview de la déléguée générale, Florence Gastaud).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

En "guest stars", parmi les 700 professionnels présents, figurent notamment Fleur Pellerin, la ministre française de la Culture, ainsi que Janneke Slöetjes, la directrice des politiques européennes de Netflix.

Parmi les trois débats au programme, le sujet "Neutralité du Net vs Exception culturelle : quelle régulation peut encore enrayer la dépréciation du cinéma et de la culture ?" verra intervenir entre autres Rodolphe Belmer (directeur général de Canal+), Frédérique Bredin (présidente du CNC), Maxime Lombardini (Illiad/Free) et
Olivier Schrameck (président du CSA). Au menu de leurs discussions : la baisse de la valeur économique des films provoquée par la multiplication des offres et le déplacement du pouvoir vers les distributeurs (fournisseurs d'accès Internet, câbles, satellites) au détriment des diffuseurs historiques. 

Samedi, le débat "Netflix, et après ?" donnera la parole notamment à Vincent Grimond (Wild Bunch), Marc Missonnier (Fidélité  Productions - président  de l’Association des Producteurs de Cinéma), Christopher Libertelli, (vice-président et responsable des politiques publiques de Netflix) et Manuel Alduy (directeur général de Canal OTT).

Enfin, un débat sur l'"Exploitation des films en salles : comment retrouver les meilleures conditions de distribution des œuvres ?" sera animé par Daniel Goudineau (France 3 Cinéma) avec parmi les orateurs Jean Labadie (Le Pacte), Olivier Grandjean (directeur de la programmation de Pathé), Etienne Ollagnier (Jour2Fête, co-président du Syndicat des Distributeurs Indépendants) et Richard Patry (président de la Fédération nationale des cinémas français).

Les cinéastes ne seront pas oubliés puisque Emmanuelle Bercot échangera samedi avec Abderrahmane Sissako (président de cette édition des Rencontres)et Costa Gavras sur leurs parcours, leurs méthodes de travail et leurs conceptions du métier, à l'occasion d'un débat animé par Michel Hazanavicius. A noter également la présence à Dijon de Julie Bertuccelli, Bérénice Bejo, Catherine Corsini, Pierre Schoeller, Rémi Bezançon, Christophe Barratier et Eric Lartigau.

ArteKino
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss