Thelma (2017)
Soleil battant (2017)
L'Usine de rien (2017)
Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
Out (2017)
Corps et âme (2017)
Le Redoutable (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FESTIVALS Pologne

email print share on facebook share on twitter share on google+

Varsovie distribue une foule de prix

par 

- Le cinéaste ukrainien Oleg Sentsov, emprisonné en Russie pour "terrorism" a été honoré pendant la cérémonie de clôture du 30ème Festival de Varsovie

Varsovie distribue une foule de prix
Ognjen Sviličić a gagné le prix du meilleur réalisateur pour These Are the Rules

Le cinéaste mis en avant au gala de clôture du 30ème Festival de Varsovie, ce samedi 18 octobre, n'était pas présent ni représenté par un film au programme. "Nous, le jury international du Festival international de Varsovie, ainsi que tous le monde du cinéma, plaidons pour la libération immédiate d'Oleg Sentsov", a conclu la réalisatrice iranienne Sepideh Farsi dans un message vidéo projeté au public du Cinéma Kinoteka de Varsovie.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Cette demande dirigée vers le gouvernement russe a été lu par l'ensemble du jury, qui comprenait aussi le producteur russe Yevgeny Gindilis, le producteur et réalisateur britannique Uberto Pasolini, la productrice ukrainienne Olena Yershova et le réalisateur polonais Janusz Zaorski. Le message a doublé d'ampleur avec l'intervention de la productrice ukrainienne Olga Zhurzhenko, qui a travaillé sur le premier long métrage de Sentsov, Gaamer, et qui est venue à Varsovie exprès pour cet hommage.

Le réalisateur ukrainien Sentsov, qui vit avec sa femme et leurs deux enfants à Simferopol, en Crimée, est connu pour son opposition à l'annexion de la Crimée par la Russie. Il a été arrêté le 11 mai par les services de sécurité russes et transféré dans une prison russe dont le nom n'a pas été dévoilé. On l'a trouvé coupable de "terrorisme", a-t-on appris plus tard, or ce crime est assorti d'une peine qui peut aller jusqu'à 20 ans d'emprisonnement.

Une plainte pour arrestation injustifiée et mauvais traitements a été déposée par la Cour européenne des Droits de l'Homme. La direction de l'Académie européenne du cinéma et un groupe de cinéastes (comprenant notamment Pedro Almodovar, Ken Loac, Béla Tarr et Wim Wenders) ont exprimé leur préoccupation et demandé une enquête impartiale.

La cérémonie a aussi vu la victoire du Chinois Xin Yukun avec son premier long métrage, The Coffin in the Mountain, qui a reçu le Grand Prix de Varsovie pour "sa narration qui met le spectateur au défi et la subtilité de son humour noir". Cette comédie dramatique sur l'impact d'un homicide involontaire sur les vies de trois personnes a été louée pour son scénario (Yukun) et l'histoire originale sur laquelle il a été construit (Lu Nifan).

Palmarès complet du Festival de Varsovie 2014

Compétition internationale
Grand Prix de Varsovie : Xin Yukun pour The Coffin in the Mountain (Chine)
Meilleur réalisateur : Ognjen Sviličić pour These Are the Rules [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(Croatie)
Prix spécial du jury : toute la troupe de Carmina & Amen [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l'Espagnol Paco León

Compétition 1-2 (premier et deuxièmes longs métrages)
Premier prix ex aequo à How to Stop a Wedding du Suédois Drazen Kuljanin et à The Lesson [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Kristina Grozeva, Petar Va…
interview : Margita Gosheva
fiche film
]
des Bulgares Kristina Grozeva et Petar Valchanov

Compétition Free Spirit
The Owners du Kazakh Adilkhan Yerzhanov

Compétition documentaires
Meilleur documentaire : Toto and His Sisters [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Roumain Alexander Nanau
Mention spéciale : Crossroads de la Biélorusse Anastasiya Miroshnichenko

Compétition courts métrages
Grand Prix : Cupcake de Jane Magnusson (Suède)
Meilleur court métrage d'animation : The Tide Keeper d'Alyx Duncan (Nouvelle-Zélande)
Meilleur court métrage filmé : Drama de Guan Tian (États-Unis)
Meilleur court métrage documentaire : My Dad’s a Rocker du Chinois Zuxin Hou

Prix FIPRESCI
What a Wonderful World d'Anatol Durbală (Moldavie)

Prix du jury oecuménique
In the Crosswind [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Martti Helde
fiche film
]
de Martti Helde (Estonie)

Prix NETPAC (du meilleur film asiatique)
13 de l'Iranien Hooman Seyedi

(Traduit de l'anglais)

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss