Makala (2017)
The Square (2017)
120 battements par minute (2017)
You Were Never Really Here (2017)
In the Fade (2017)
Mise à mort du cerf sacré (2017)
Jeune femme (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRODUCTION Suède

email print share on facebook share on twitter share on google+

L'accident d'avion du Secrétaire général des Nations unies

par 

- Jon Lindström prépare un thriller politique sur le meurtre, en 1961, du Suédois Dag Hammarskjöld et sur la manière dont l'affaire a été étouffée par les autorités africaines

L'accident d'avion du Secrétaire général des Nations unies
Dag Hammarskjöld (© UN/DPI, via la Fondation Dag Hammarskjöld)

La mort du Secrétaire général des Nations unies suédois Dag Hammarskjöld et son équipe dans un accident d'avion, le 18 septembre 1961, près de Ndola (au nord de la Rhodésie, à présent en Zambie), alors qu'il devait participer à des négociations sur la crise du Congo, sera bientôt au coeur d'un thriller politique dont le Suédois Jon Lindström et son épouse Rita Holst sont en train d'écrire le scénario.

Ils nourrissaient depuis 20 ans le projet de faire un film biographique traditionnel sur le diplomate et économiste suédois, que le Président John F. Kennedy qualifiait de "plus grand homme d'État de notre siècle", et qui a obtenu le Prix Nobel de la Paix de manière posthume. Hammarskjöld avait47 ans quand il est mort.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Et puis en 2011, Susan Williams a publié Who Killed Hammarskjöld?, pour lequel elle a réuni des documents et preuves jusque là inédites, et cette parution a redonné du souffle au projet deLindström, qui a obtenu le soutien de l'Institut du cinéma de Suède et de la société de production suédoise Right2Screen, à la différence près que le film est à présent une histoire de meurtre – une théorie également proposée en 2011 par le Suédois travaillant dans l'humanitaire Göran Björkdahl.

Pour Williams, l'enquête menée par les autorités rhodésienne a été une mascarade sous le couvert de laquelle elles ont invalidé et fait disparaître toute une série de preuves essentielles, notamment des témoignages selon lesquels un avion plus petit avait ouvert le feu sur le Douglas DC-6 d'Hammarskjöld, qui n'a été retrouvé dans la jungle que 15 heures après que l'avion se soit écrasé.

“Depuis, la chose a été confirmée par des témoins, par les gardes du corps grièvement blessés d'Hammarskjöld, qui sont morts ensuite, et par les communications aériennes  émises à partir d'un des avions qui a mené l'attaque", a dit Lindström au journal DN. Le réalisateur a donc décidé de prendre la crise du Congo comme point de départ de ce portrait d'un diplomate dont on peut penser que, s'il était encore vivant aujourd'hui, il aurait défendu des dénonciateurs comme Edward Snowden et Bradley Manning.

“Il a toujours plaidé pour la vérité et l'intégrité, et pensé qu'aucun pouvoir au monde n'avait le droit de s'opposer à la lutte pour la paix et la justice. C'est cette conviction et sa témérité qui ont conduit à la mort d'Hammarskjöld", affirme Lindström.

(Traduit de l'anglais)

Producers on the Move
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Filmitalia Cannes 2017