La Lune de Jupiter (2017)
120 battements par minute (2017)
In the Fade (2017)
Jeune femme (2017)
Makala (2017)
A Ciambra (2017)
Happy End (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FESTIVALS Portugal

email print share on facebook share on twitter share on google+

Porto/Post/Doc : un nouveau festival est né

par 

- Les nouveaux films de Pedro Costa et Manoel de Oliveira sont de cet événement qui se penche sur les frontières fluctuantes entre réalité et fiction

Porto/Post/Doc : un nouveau festival est né
Dário de Oliveira, le directeur de Porto/Post/Doc, à la conférence de presse qui s'est tenue vendredi dernier au Théâtre Rivoli

Le toute première édition de Porto/Post/Doc aura lieu du 4 au 13 décembre dans trois lieux du centre de Porto. Ce nouvel événement proposera des documentaires novateurs et contribuera à accentuer encore plus l'effervescence culturelle que connaît en ce moment la ville. 

Porto/Post/Doc, dédié à l'hybridation entre fiction et réalité dans le domaine du documentaire, a été présenté vendredi en conférence de presse. Le directeur de l'événement, Dário de Oliveira (à la tête du Festival du court métrage de Vila do Conde pendant plusieurs années), était aux côtés du conseiller municipal Paulo Cunha e Silva, du théoricien du cinéma Daniel Ribas et du directeur Pedro Neves.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le programme comprend 50 titres répartis dans cinq sections, plus plusieurs projections spéciales. Douze longs métrages s'affronteront dans le cadre de la compétition internationale – une sélection de documentaires qui, selon le maestro De Oliveira, “renforce l'aspect politique du genre documentaire et son lien très direct avec les conflits des humains".

Parmi les titres en question, on trouve 9999 [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Ellen Vermeulen (Belgique), The Shelter [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Fernand Melgar
fiche film
]
de Fernand Melgar (Suisse), Atlas d'Antoine D’Agata (France), Danger Dave de Philippe Petit (France), Letters to Max [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Eric Baudelaire (France), Fog [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Nicole Vögele (Allemagne), Waiting for August de Teodora Ana Mihai (Belgique/Roumanie), Our Terrible Country de Mohammad Ali et Ziad Homsi (Syrie/Liban), ainsi que Storm Children – Book One de Lav Diaz (Philippines).

La sélection est complétée par trois films portugais qui ont été projetés récemment dans le cadre de DocLisboa : Trading Cities de Luísa Homem et Pedro Pinho (produit par Terratreme), (Be)Longing de João Pedro Plácido et João Bénard da Costa – Others Will Love the Things I Loved de Manuel Mozos, qui est un hommage poignant à l'ancien directeur du Musée du cinéma du Portugal (lire la critique).

La section “Persona”, dédiée aux films abordant la question des Droits de l'Homme, présentera un des titres potentiellement les plus intéressants du festival : Acima das Nossas Possibilidades (litt. "au-dessus de nos moyens") de Pedro Neves. Ce titre, qui fait partie d'un vaste projet incluant aussi les travaux de huit photographes sur les conséquences dévastatrices des politiques de la Troïka sur la société portugaise.

Dans un genre plus léger, la section “Transmission” examinera la relation entre la musique et les images en mouvement à travers une série de concerts et de documentaires musicaux.


Manoel de Oliveira, qui aura 106 ans le 11 décembre, fera l'objet d'un nouvel hommage. Le festival présentera son dernier court métrage en date : The Old Man of Belem (lire la critique), dont l'avant-première a eu lieu à la Mostra de Venise. Un autre grand nom du cinéma portugais, Pedro Costa, accompagnera Horse Money [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, un titre primé à Locarno dont la sortie nationale aura lieu la même semaine que Porto/Post/Doc.

Pour compléter la sélection, le festival organise aussi un séminaire intitulé “Où est le réel ?". Après tout, comme l'a fait justement observer Cunha e Silva pendant la conférence de presse, "il n'y a rien de plus irréel que le réel". La rencontre, modérée par Daniel Ribas, réunira des réalisateurs, des sociologues, des professeurs et des géographes pour débattre du thème central de Porto/Post/Doc : l'hybridation actuelle du documentaire et de la fiction. Les conclusions du débat serviront de fondement au manifeste du festival.

Ce nouveau rendez-vous réveille beaucoup d'attentes, d'autant plus que son esprit se perpétuera bien après sa clôture le 13 décembre, à travers des séances mensuelles organisées à partir de 2015. En plus du festival et de ce ciné-club, Porto/Post/Doc cherche aussi à lancer sa propre société de production à travers deux documentaires. Le premier s'intéressera à la scène post-punk de Porto ; l'autre, réalisé par le réalisateur déjà primé à Cannes et Berlin João Salaviza, s'enfouira dans les quartiers les plus défavorisés de la ville.

(Traduit de l'anglais)

Producers on the Move
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Italian Pavilion Cannes