Glory (2016)
One Step Behind the Seraphim (2017)
L'Usine de rien (2017)
Mademoiselle Paradis (2017)
A Ciambra (2017)
Corps et âme (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

BOX OFFICE Israël

email print share on facebook share on twitter share on google+

Une bonne année pour le cinéma israélien

par 

- Le secteur a connu des résultats très impressionnants l’année dernière et espère renouveler cette performance en 2015

Une bonne année pour le cinéma israélien
Zero Motivation, de Talya Lavie

L’industrie du film israélienne vient de vivre l’année la plus fructueuse de son histoire. Les 1,6 millions de tickets vendus au cours de l’année 2014 sont la preuve que le public israélien fait véritablement confiance aux films nationaux. Ces chiffres ont été révélés à un moment où l’industrie peine  un peu à consolider cette performance record bien qu'elle espère renouveler ce succès.

Le secteur a prouvé qu’il prouvait produire des films de très grande qualité abordant des sujets qui sont parvenus à intéresser suffisamment pour vendre un nombre impressionnant de tickets.

Zero Motivation a été le film qui a fait le plus d’entrées de l’année (près de 590 000), mais sept autres films ont dépassé le seuil des 100 000 entrées. La réalisatrice Talya Lavie explique ainsi le succès qu’a connu son film : “Tout d’abord, les acteurs sont bons, ce qui a permis en public de s’identifier avec les personnages. Je pense également que le film est très authentique, et que les Israéliens ont senti que le film était fait pour eux, pas pour "plaire" aux spectateurs étrangers. Nous avons une tradition de films sur l’armée en Israël, mais peu sur les bureaucrates, de sorte que le film a été significatif pour nombre de gens qui ont eu l’impression de voir leur reflet au grand écran. Je suis heureux que tant de personnes se soient identifiées au film, et l’aient trouvé drôle et triste à la fois.”

Bien qu'on ait surtout vu ces dernières années des films israéliens de nature sérieuse, traitant de sujets comme le conflit israélo-palestinien, l’année 2014 a été “l’année de la comédie”. Outre Zero Motivation, trois autres des films locaux les plus populaires de l'année ont été des comédies : Hill StartKicking Out Shoshana et The Farewell Party [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Tal Granit & Sharon Maymon
fiche film
]
. Cela tend à démontrer que le rire peut être le meilleur remède aux pressions engendrées par la guerre.

Cette année fructueuse met aussi en évidence le rôle de plus en plus important des femmes israéliennes sur la scène locale. Dans le passé, très peu de réalisatrices et de productrices se sont faites remarquer dans l’industrie israélienne, or Zero Motivation, Le Procès de Viviane Amsalem [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
The Farewell Party et Orange People ont tous été réalisés par des femmes, et réussi des parcours impressionnants dans les festivals du monde.

Traditionnellement, quand les producteurs d’olives connaissent de bonnes récoltes en Israël, le rendement de l’année qui suit chute considérablement. L'industrie ne peut qu'espérer qu'il n'en aille pas de même pour le cinéma, qui reste un secteur complexe et fragile.

(Traduit de l'anglais)

Jihlava
San Sebastián Full
Focal Production Value
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss