Sieranevada (2016)
The Party (2017)
Eté 93 (2017)
Tom of Finland (2017)
Barrage (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
Réparer les vivants (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRODUCTION Espagne

email print share on facebook share on twitter share on google+

Álex de la Iglesia nous invite à vivre Mi gran noche

par 

- Premier clap aujourd'hui sur le tournage du film espagnol qui suscite le plus d'impatience cette année, et marque le retour du chanteur Raphael sur le grand écran

Álex de la Iglesia nous invite à vivre Mi gran noche
Le réalisateur Álex de la Iglesia

"Mi gran noche" est une chanson incontournable aux fêtes et karaokés. Son interprète, Raphael, est l'auteur d'une autre chanson dont Alex de la Iglesia avait déjà repris le titre pour un film (Balada triste de trompeta [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
interview : Álex de la Iglesia
fiche film
]
), mais cette fois, la collaboration entre le cinéaste basque et l'artiste andalou ne va pas s'arrêter au titre : Mi gran noche, un récit madrilène dont le tournage a commencé aujourd'hui, va marquer le retour du chanteur sur le grand écran. Le film est produit par Enrique Cerezo et Telefónica Studios, avec le soutien du Ministère de la Culture, de Canal+ et de la Télévision espagnole.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Raphael incarnera dans cette comédie excentrique une star cruelle. La troupe réunie par Alex de la Iglesia comprend aussi Mario Casas, Terele Pavez, Carlos Areces, Enrique Villen, Santiago Segura, Hugo Silva et Carolina Bang. L'intrigue, dominée par le mensonge et le trouble, se déroule en plein été dans un studio de télévision où l'on enregistre une de ses émissions festives qui passent le soir du Nouvel An. 

À travers Mi gran noche [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, l'auteur de Mort de rire tente de nous libérer de la misère du monde actuel et de nous faire accéder à une réalité parallèle où on peut s'amuser. "La comédie est l'acide où se dissout la douleur causée par la pensée dominante, affirme le réalisateur. Ce film sera un miroir qui déforme la réalité en l'altérant, pour la rendre reconnaissable".

De la Iglesia a aussi annoncé que le film serait "un tourbillon de dialogues accélérés répartis dans des séquences qui feront figure de numéros musicaux et dont le rythme frénétique étourdira le spectateur. La caméra ne sera jamais tranquille : elle évoluera comme si elle était un personnage, pour essayer de rendre cette sensation d'être dans un manège grotesque, un parc d'attraction habité par des monstres et des clowns cruels. Le film sera un immense rituel dyonisiaque et les spectateurs se rendront compte qu'ils font partie de la mascarade".

(Traduit de l'espagnol)

Emilia Romagna_site FR
Film Business Course
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss