La Lune de Jupiter (2017)
120 battements par minute (2017)
In the Fade (2017)
Jeune femme (2017)
Makala (2017)
A Ciambra (2017)
Happy End (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

BERGAME 2016

email print share on facebook share on twitter share on google+

Le Film Meeting de Bergame met le cinéma européen au féminin

par 

- Andrea Arnold, Teresa Villaverde, Aida Begić et Agnes Kocsis ont été invitées dans la section “Europe : féminin, singulier”

Le Film Meeting de Bergame met le cinéma européen au féminin

C'est d'Europe que viennent la quasi-totalité des titres sélectionnés au Film Meeting de Bergame, dont la 33ème édition (7-15 mars 2015) a été présentée hier à Milan en mémoire de Sandro Zambetti, le créateur du festival, disparu l’année dernière. La compétition internationale comprend principalement des films européens. Il s'agit de 7 longs-métrages par de jeunes cinéastes, inédits en Italie, qui se caractérisent pas leur originalité en termes de langage filmique et de narration : Partout ailleurs [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ester Amrami
fiche film
]
d’Ester Amrami (Allemagne), une comédie toute en fraîcheur et en sincérité qui interroge le sentiment d’appartenance, Why Can’t I Be Tarkovsky? de Murat Düzgünoğlu (Turquie), première œuvre de fiction d’un documentariste confirmé, Flowers [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Jon Garano et José Mari Goenaga (Espagne), une histoire féminine et mélancolique qui marque la deuxième collaboration des co-réalisateurs ; Modris [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Juris Kursietis (Lettonie/Allemagne/Grèce), un premier long-métrage sur les relations et les rapports de pouvoir entre parents et enfants et entre l’État et les citoyens ; Gente de bien [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Franco Lolli (France/Colombie), qui se déroule dans un quartier défavorisé de la banlieue de Bogota ; Amnesia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Nini Bull Robsahm (Norvège), un thriller à très haute tension dont il est déjà question, bien qu'il s'agisse d'un premier long-métrage, de faire un remake américain ; enfin, Afterlife [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
interview : Virág Zomborácz
fiche film
]
de Viràg Zomboràcz (Hongrie), une brillante fusion des genres. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ces 7 longs-métrages se disputeront les Prix de Bergame réservés aux trois meilleurs films de la section et assignés par le public. Le grand vainqueur recevra entre outre le Prix de Bergame et de la Banque populaire de Bergame, d’une valeur de 5000 euros, un prix créé pour soutenir les sociétés de productions qui misent sur les jeunes auteurs, dans le cinéma indépendant et de qualité.

Pour cette deuxième édition de l'événement bergamasque dédiée aux femmes, le public pourra de nouveau découvrir le travail de quatre réalisatrices qui ont su se faire un nom sur la scène indépendante, par leurs styles très personnels et leur talent d’écriture incroyable : la Britannique Andrea Arnold (Red Road [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, 2006, Fish Tank [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Andrea Arnold
fiche film
]
, 2009, Les Hauts de Hurlevent [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Andrea Arnold
fiche film
]
, 2011), qui marie le réalisme anglais à une esthétique concise et rigoureuse ; la Bosniaque Aida Begić (Premières Neiges [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, 2008, Djeca – Enfants de Sarajevo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Aida Begić
fiche film
]
, 2012), fine observatrice des affres de toute une génération meurtrie par une guerre fratricide et destructrice ; la Hongroise Ágnes Kocsis (Fresh Air [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, 2006, Adrienn Pál [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Agnes Kocsis, réalisatrice…
fiche film
]
, 2010), qui, d’un simple regard, tendre et efficace, aime porter son attention sur les parcours de personnages qui échappent à leur solitude à force de chercher le bonheur ; la Portugaise Teresa Villaverde (Les Mutants, 1998, Eau et sel, 2001, Swan [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
2011), qui propose un cinéma dur mais aussi émouvant et poétique, particulièrement attentif aux histoires des plus faibles, dont elle sait exprimer la douleur et les cicatrices. 

La rétrospective de l'année, dédiée à la France, se penche plus particulièrement sur le polar du début des années 1940 au début des années 1960.

Depuis plusieurs années, le cinéma d’animation est un des centres d'intérêt du Film Meeting de Bergame, qui lui dédie une partie du programme et la masterclasse de l'année, en collaboration avec les studios Bozzetto. À cette occasion, l’œuvre complète du réalisateur tchèque Pavel Koutský sera présentée.

La section Vus de près proposera 18 documentaires. Deux sections spéciales seront consacrées respectivement au cinéma nord-européen (“Films du Nord") et à la production documentaire des écoles de cinéma européennes à travers des courts métrages choisis en collaboration avec le Festival international du film de Tromsø (“Le meilleur du Prix CILEC du documentaire").

(Traduit de l'italien)

Producers on the Move
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Filmitalia Cannes 2017