Corps et âme (2017)
La Belle et la meute (2017)
The Square (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
Handia (2017)
Valley of Shadows (2017)
Spoor (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

INDUSTRIE Espagne

email print share on facebook share on twitter share on google+

L'Espagne veut devenir une destination de rêve pour les tournages internationaux

par 

- Avec ses nouvelles incitations fiscales regonflées, l'Espagne peut faire concurrence aux autres grandes destinations européennes et attirer sur son sol de grosses productions

L'Espagne veut devenir une destination de rêve pour les tournages internationaux
Photo du tournage d'Exodus: dieux et rois de Ridley Scott, dans la province d'Almeria

Ce matin, à Madrid, le Ministère de l'Intérieur a accueilli la 2ème Conférence "L'économie des tournages en Espagne : incitations fiscales et tournages internationaux", organisée par la Commission du film d'Espagne. Les présents ont analysé la fiscalité et l'application des incitations fiscales aux productions internationales en Espagne, telle que la décrit l'article 36.2 de la récente Loi 27/2014 sur la fiscalité des sociétés, qui permet d'aider le secteur audiovisuel en Espagne en augmentant le pourcentage déduit sur les sommes investies dans les productions pour le calcul des taxes. La mesure permet de réduire de 15% les dépenses effectuées par les grosses productions internationales sur le sol espagnol, ce qui devrait attirer dans le pays des projets à fort impact économique et touristique.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Comme l'a indiqué Begoña Garcia Rozado, directrice générale adjointe aux Impôts sur les personnes juridiques, la déduction pourra bénéficier aux producteurs espagnols se chargeant sur le territoire national de l'exécution d'une production étrangère représentant un inverstissement minimum d'un million d'euros. Le plafond de la somme pouvant faire l'objet de la déduction a été fixé à 2,5 millions d'euros par film. Dans les îles Canaries, compte tenu de leur situation géographique, le pourcentage de la déduction sera de 38-40% sur les investissements dans les productions espagnoles et de 35% sur les dépenses effectuées par les producteurs étrangers.

Pour Carlos Rosado, président de la Commission du film d'Espagne, les effets positifs du tournage d'Exodus: dieux et rois sur la province d'Almeria ont ouvert les yeux du Ministère de l'Intérieur, qui a donc décidé de rendre le secteur plus concurrentiel, "parce que notre pays est un lion endormi et que d'autres pays profitent de son sommeil". De son côté, Miguel Ferré Navarrete, Secrétaire d'État à l'Intérieur, a assuré qu'à travers la réforme fiscale, le gouvernement veut "permettre à la production cinématographique nationale de donner toute sa mesure grâce à une déduction de 20% sur les frais engagés pour les films situés sous le seuil du million d'euros". Enfin, Lorena Gonzalez, la directrice de l'ICAA (lire l'article), a demandé que ces nouvelles incitations soient annoncées en dehors du pays.

Pour plus d'informations, consulter les sites de la Commission du film d'Espagne et de l'Agencia Tributaria.

(Traduit de l'espagnol)

Warsaw
EPI Distribution
LIM
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss